Apprendre à pardonner

Apprendre à pardonner

Pardonner n’est pas une chose facile et aisée à faire. C’est quelque chose qui demande beaucoup de temps, de patience et de maturité. Parfois, il faut passer par-dessus beaucoup de colère, de peine et de rancœurs. Pardonner est synonyme d’offrir son pardon à quelqu’un mais aussi d’être en mesure de se pardonner également des gestes et actions que nous avons commis et qui auraient pu causer des blessures et des peines à d’autres. Il vient un temps où les pardons sont importants pour être en paix envers soi-même et son passé. Les rancunes et les peines nous empoisonnent le cœur et l’esprit.

En vouloir à certaines personnes pour des actes et des gestes commis dans le passé drainent beaucoup d’énergie alors que vous devriez la dépenser ailleurs. Les gens qui refusent de pardonner sont souvent les plus malheureux, tristes et parfois, les plus seuls. Parfois les gens ne se pardonnent même pas eux-mêmes d’avoir commis des gestes.

Lorsqu’on a été détruit par certaines personnes, on se sent lourd de rage et déçu. On est pratiquement incapable d’imaginer pouvoir pardonner un jour. Mais parfois, il est nécessaire à notre apprentissage et à notre évolution en tant qu’être humain et en tant qu’âme d’ouvrir les vieilles blessures pour pouvoir mieux les laisser partir et ne plus les garder coincer au fond du cœur.

Pardonner à ceux qui nous ont blessé peut parfois être facile, d’autre fois moins. Apprendre à se pardonner soi-même n’est pas non plus chose aisée. Parfois l’on pense qu’on ne mérite pas le pardon, que notre acte, nos paroles ou gestes sont trop affreux pour y avoir accès. Il faut savoir y aller en douceur et y aller une étape à la fois. Accepter que l’on ne puisse malheureusement pas changer le passé.

Lorsqu’on a pardonné et que l’on s’est pardonné, enfin nos cœurs deviennent moins lourds et le poids sur nos épaules se réduit peu à peu.

Je ne sais pas pour vous, mais je ne veux pas me dire que je suis partie pour un monde meilleur en ayant encore des rancunes, des peines et que j’en veux encore à des gens pour des actes commis dans le passé. Je ne veux pas m’en vouloir encore pour des gestes que j’ai posé moi-même et qui me déçoivent et me rongent l’âme. Je veux partir en paix avec moi-même et avec les gens autour de moi.

Donc, à tous ceux qui m’ont blessé, à tous mes amis à qui j’en ai voulu et qui m’ont laissé tomber quand j’en avais le plus de besoin, qui m’ont rabaissé, blessé, je vous pardonne. À tous les amours que j’ai eu qui mon détruit, déçu ou qui m’ont fait mal, je vous pardonne. Et à tous les gens que j’ai croisés qui m’ont peiné, je vous dis tous, «je vous pardonne». Je vous pardonne et je lâche prise sur la colère, la tristesse, la déception qui m’habitaient et je laisse place à une paix intérieure plus rayonnante et sereine. Enfin, à tous ceux que j’ai moi-même blessé, je vous demande pardon et je vous souhaite qu’un jour la rancœur ne rongera plus vos cœurs pour laisser place aux belles choses qui vous attendent.

Rébecca Séguin-labelle
Catherine Duguay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *