Prendre un verre de fort mon minou

Cocktails et forts pour le temps des Fêtes.

Il reste un mois avant Noël. Déjà, je sais. Pas mal sûre que je ne suis pas la seule qui n’a pas commencé à acheter ses cadeaux. Ne vous sentez pas mal, les idées pleuvent, mais ce n’est pas toujours évident lorsque l’on veut offrir un cadeau d’hôte/hôtesse ou simplement quelqu’un chose pour un adulte (les partys de bureau sont commencés). Voici donc quelques suggestions alcoolisées qui sont faites en grande partie ici! Yay! Je les ai toutes goûtées, je peux donc vous donner mon avis personnel et j’espère que ça éclairera votre recherche.

 

Gin Piger Henricus réduit à l’érable

Déjà que j’aime le gin, et encore plus celui québécois, le voici avec un goût sucré grâce à l’érable. Il se boit parfaitement sur glace et il est très doux!

 

 

Gin Be Dirty Vice et Vertu Distillerie

Même si j’aime plus les gins sucrés ou salés, j’ai apprécié cet assemblage plus poivré! Avec un bon tonic ou en martini, il est délicieux. En plus, il est fait dans la belle ville de Québec.

 

Amaretto Avril

Quand je travaillais dans les bars, c’était mon go-to, avec un demi citron. Oui oui. Pas un Amaretto Sour, mais bien l’alcool avec du citron frais pressé dedans. La balance entre le sucré et le sûr est parfaite!

 

Champagne Martin Juneau x Du Valle Roy

L’autre jour, nous avons eu la chance de déguster un champagne de Du Valle Roy créé en collaboration  avec le grand Martin Juneau. J’ai sérieusement eu un coup de coeur, pas mal le meilleur champagne que j’ai eu la chance de goûter. Sans aucune exagération.

 

romeo’s gin

Si vous n’avez pas encore goûté à ce cocktail, go, cherchez-le dans les SAQ. Sinon, il y a les bouteilles de gin qui font très bien la job, avec son goût de concombres, il est délicieux et raffraîchissant!

 

Bold Vodka

Malgré le fait que je ne suis pas la plus grande fan de vodka, j’ai été agréablement surprise par ce cocktail fait de vodka Bold! Je l’ai aussi goûtée seule avant et j’ai apprécié le fait qu’elle ne brûle pas la gorge comme on en a l’habitude. Un bel achat pour les drinks des Fêtes!

 

Amermelade

Un apérol spritz? Yes, please! Cet alcool amer est parfait pour vos cocktails pas trop sucrés et sa couleur est très festive.

 

 

Amernoir

Même si je ne suis fan de la réglisse noire, je conseille ce fort aux adeptes, car il reste de qualité et très bon (imaginez si j’aimais ce goût!).

N’oubliez jamais que la modération a bien meilleur goût et que si on boit, on ne conduit pas! De Joyeuses Fêtes à tout le monde!

 

L’Gros Luxe a les meilleurs Grilled Cheese

Au début du mois, nous avons eu la chance d’aller essayer un des délicieux grilled cheese au L’Gros Luxe sur le Plateau. Vous avez peut-être vu passer nos photos et stories sur Instagram! En fait, nous avons été invitées pour tester le concept du Mois du Grilled Cheese. Dès notre arrivée, nous avons eu droit à un service exemplaire. Notre serveur nous a d’abord servi un petit drink : un Appleton sucré avec de la lime. C’était juste parfait! Puis, le choix du sandwich fromagé devait se faire. On nous a expliqué que, chaque semaine, chaque succursale avait sa recette spéciale, plus excentriques les unes des autres. Passant du grilled-cheese poutine, pain aux raisins, bleuets, fromage à la crème et sucre glace et plus encore. C’est plus de 32 recettes de grilled cheese qui ont été créées pour l’événement, et ce, aux 8 succursales.

Ariane et Karine ont décidé de se partager les deux choix qui suivent :

  • Le grilled cheese fromage de chèvre & betteraves se trouvant sur le menu régulier;
  • Le grilled cheese au havarti frit, oignons caramélisés et pommes vertes qui était disponible sur le menu spécial de l’événement à la première semaine.

C’était complètement décadent. Les deux étaient délicieux et même complémentaires. L’événement se termine cette semaine, soit le 30 novembre, mais il est encore temps pour vous de vous rendre à une des 8 succursales et de vivre l’expérience! Sinon, L’Gros Luxe a toujours des options de grilled cheese sur son menu régulier. Et pour les personnes qui ne raffolent pas de ce met, je vous conseille de tout de même y goûter éventuellement, car ça n’a rien à voir avec ce qu’on peut se faire chez-soi à 3h du matin, sur le coin du comptoir. Et les portions sont immenses. On a à peine touché à notre salade et on avait malheureusement plus faim pour un dessert. Tristesse, je sais!

 

Taboo : manger varié et à sa faim grâce à MTLàTABLE

On a testé le 4 services du restaurant Taboo.

Ça fait déjà plusieurs fois que je vous en parle, et ça fait multiples fois que je vais m’y régaler, mais je dois vous rejaser du Taboo.

Jusqu’au 11 novembre, profitez du spécial de MTLàTABLE qui consiste en une  table d’hôte de 4 services pour seulement 33$!

Ariane : Comme je suis une fille d’habitudes, lorsque j’aime quelque chose au restaurant, je risque de recommander la même chose à chacune de mes visites. Par contre, au Taboo, j’essaie de varier et d’explorer d’avantage. Je trouve que c’est plutôt facile, étant donné que leur menu comporte plusieurs petits formats qui permettent de diversifier les saveurs qui se retrouvent dans notre assiette. J’ai complètement dévoré tout ce que j’ai reçu et j’ai particulièrement aimé le côté sucré-salé de la Poutine Bohème!

Karine : J’ai aimé mon expérience générale, en plus d’avoir eu un excellent service, on a eu des explications pour chacun des plats pour être en mesure de bien choisir. J’ai adoré le carpaccio de betteraves que j’ai littéralement dévoré. Accompagné d’un petit verre de mousseux, c’est parfait! La quantité des plats est parfaite et le menu est idéal pour essayer des nouveaux et une variété de plats. Pas besoin de choisir au travers le menu, celui-ci est restreint ce qui nous fait sauver de précieuses minutes, parce que oui, c’est dur de choisir, puisque tout a l’air délicieux. Bref, le 4 services est vraiment à essayer. J’ai apprécié mon expérience et je recommande absolument absolument le menu!

 

1er service : 

– Carpaccio de betteraves d’ici, fromage de chèvre et miel

– Potage de courge butternut et pommes du Québec

On a testé le 4 services du restaurant Taboo. On a testé le 4 services du restaurant Taboo. On a testé le 4 services du restaurant Taboo. On a testé le 4 services du restaurant Taboo.

 

2e service :

-Tataki de thon rouge en croûte de sésame, suprêmes d’oranges et sa sauce d’inspiration orientale

– Magret de canard, foie gras, copeaux de parmesan servi sur un nid de roquette avec demi-glace au porto et foie gras

On a testé le 4 services du restaurant Taboo. On a testé le 4 services du restaurant Taboo.

 

3e service : 

– Poutine La Bohème

– Duo de miniburgers servi avec frites maison : Sucré Salé & Plan Nord

– Tartare de kangourou style Jack Beef servi avec croûtons Première Moisson et salade maison (non-photographié)

On a testé le 4 services du restaurant Taboo. On a testé le 4 services du restaurant Taboo. On a testé le 4 services du restaurant Taboo. On a testé le 4 services du restaurant Taboo.

 

4e service : 

Trilogie de desserts

On a testé le 4 services du restaurant Taboo.

 

 

Photo de signature pour Ariane Martineau.

Kusmi Tea au Carrefour Laval

Kusmi Tea ouvre une boutique au Carrefour Laval.

Je n’ai jamais été vraiment café dans la vie, mais je suis très fervente du thé. J’aime pas mal toutes les variétés qui existent. Que ce soit chaud ou froid. Sucré ou boisé. J’apprécie découvrir de nouvelles saveurs et j’ai été fortement impressionnée par une en particulier que j’ai testée lors de l’ouverture du Kusmi Tea au Carrefour Laval ; elle était faite de fleurs d’hibiscus à la place de feuilles de thé! Je l’ai dégusté froid.

 

Thé de Noël en édition limitée TSAREVNA

Nous avons reçu cette saveur de thé et je suis tombée en amour. Habituellement, quand je me prépare un thé, je le laisse infuser et, souvent, je l’oublie beaucoup trop longtemps. Étant donné que j’achète de bons thés qui ne deviennent pas trop amers, ce n’est pas trop grave et je peux balancer en y ajoutant du lait d’amandes. Par contre, cette fois-ci, je l’ai oublié seulement quelques minutes de plus, ce qui a donné un délicieux résultat que j’ai bu boire sans interruption.

” Il était une fois au cœur de la Russie impériale, les tsarevnas, filles du tsar, qui se rendaient pour les fêtes de fin d’année au Palais d’Hiver de Saint-Pétersbourg, berceau de Kusmi Tea. En 2018, Tsarevna se pare d’un écrin orné de mille et une arabesques inspirées de chefs d’œuvre de la joaillerie russe, renfermant le célèbre thé de Noël de Kusmi Tea. Une recette gourmande à base de thé noir et d’épices au parfum envoûtant. La profondeur des épices est adoucie par la rondeur des écorces d’orange et des notes de vanille et d’amande, le tout rehaussé par une pointe de réglisse qui lui confère une touche naturellement sucrée. “

Dans les autres items que j’ai vus dans la boutique, j’ai beaucoup aimé l’infuseur en forme de fiole transparente, ainsi que les tasses avec infuseurs intégrés. Ces derniers ont de petits trous qui empêchent les feuilles de se retrouver dans le fond de sa tasse. Sinon, la collection toute blanche, faite en collaboration avec Alain Ducasse, est tout simplement sublime!

Pour les Fêtes, qui arrivent trop vite, j’ai déjà quelques idées cadeaux, que ce soit du thé ou des accessoires, je suis sûre que je n’aurai pas de difficulté à trouver des items à offrir à ma famille et amis.

 

Kusmi Tea ouvre une boutique au Carrefour Laval. Kusmi Tea ouvre une boutique au Carrefour Laval. Kusmi Tea ouvre une boutique au Carrefour Laval. Kusmi Tea ouvre une boutique au Carrefour Laval. Kusmi Tea ouvre une boutique au Carrefour Laval. Kusmi Tea ouvre une boutique au Carrefour Laval. Kusmi Tea ouvre une boutique au Carrefour Laval. Kusmi Tea ouvre une boutique au Carrefour Laval. Kusmi Tea ouvre une boutique au Carrefour Laval. Kusmi Tea ouvre une boutique au Carrefour Laval. Kusmi Tea ouvre une boutique au Carrefour Laval. Kusmi Tea ouvre une boutique au Carrefour Laval. Kusmi Tea ouvre une boutique au Carrefour Laval. Kusmi Tea ouvre une boutique au Carrefour Laval.

 

Photos : Ariane Martineau

 

Photo de signature pour Ariane Martineau.

Mes 10 cafés chouchous du moment!

mes 10 cafés chouchous du moment

Je vous parle souvent de café. Oui, c’est en fait une passion et un vrai moment de bonheur : entourer ma tasse avec mes mains et que celles-ci deviennent chaudes, prendre ma première gorgée et sentir le réconfort instantané. L’automne, c’est la saison où les boissons chaudes sont les bienvenues; il commence à faire froid et on souhaite juste se réchauffer. Étant fan de café, j’aime en essayer plusieurs. D’ailleurs, je travaille tout près d’un Van Houtte et d’un Starbucks, et j’y vais quand même assez souvent pour essayer différents breuvages chauds. Malgré cela, c’est les petits cafés indépendants qui m’attirent le plus. J’ai donc décidé de vous faire mon top 10 de mes cafés chouchous à Montréal.

Le Hoche Café

Je travaillais dans Hochelaga-Maisonneuve il y a quelques années et c’était l’endroit où j’allais chercher ma dose de caféine. Encore aujourd’hui, lorsque je passe dans le coin, je ne peux m’empêcher d’arrêter. En plus, ils ont les meilleurs muffins aux carottes!

Café Vito

Mon incontournable de Villeray. Un café corsé, des grains fraîchement moulus. Ma collègue et moi faisons du covoiturage pour nous rendre au travail et c’est pas mal notre favori à toutes les deux!

Café Pista

J’ai découvert celui-ci par hasard. Le bureau de mon psychologue est juste à côté. J’y vais souvent pour aller me chercher un latté. J’adore leur local; il est tellement beau. En plus,  leurs gobelets sont colorés, ce qui donne une touche de cuteness de plus!

Le Brûloir

Petite découverte récente sur la rue Fleury. Puisque je dois souvent me rendre au bureau de poste, j’ai été explorer autour et je suis tombée sur ce café. Endroit parfait pour travailler sur l’ordi!

Oui mais non

Le Oui mais non. C’est mon classique, c’est une histoire d’amour qui perdure depuis trois ans déjà. C’est un café que j’affectionne particulièrement. En plus de l’excellent café, leurs produits dérivés sont tout simplement uniques et très hot!

Le 5e café

C’est au lancement du livre Mind your own tits l’hiver dernier que j’ai découvert ce magnifique petit café. Le café était délicieux et le décor encore plus. J’y suis retournée quelques fois et c’est clairement une adresse que je conserve.

Les co’pains d’abords

Un matin, j’y suis arrêtée avec une collègue de travail, le café était délicieux et que dire des pâtisseries : wow! Un choix incroyable. Peut-être pas l’endroit pour passer quelques heures, mais pour un café à emporter, c’est parfait.

Café Chiado 28

Suite à une rencontre d’équipe que nous avions fait à ce café, j’y suis retournée quelques fois. Mon coup de cœur est sans aucun doute le matcha latté !

View this post on Instagram

Chai Tea Latte 🌿🚊☕

A post shared by Café Chiado n°28 (@cafechiado28) on

Pâtisserie bicyclette

Nous y étions allées faire une séance photo l’automne dernier pour Folie Urbaine. J’y suis retournée à quelques reprises, car j’adore l’accueil et encore plus leur latté.

Moustache café

J’ai reçu au début de l’été le Passeport Ice de Restomania et c’est grâce à celui-ci que j’ai découvert ce café. Premièrement délicieux, mais le local est magnifique. C’est une des adresses que j’ai pris en note pour aller y travailler sur l’ordinateur cet hiver. En plus, sur leur carte de fidélité, il y a le visage de Freddie Mercury!

Alors, j’espère que ses suggestions vous donnerons envie d’aller essayer de nouveaux cafés à Montréal.

 Audrey photo de signature

Oystermania est de retour!

Oystermania commence et c'est délicieux!

Oystermania commence et c'est délicieux!

 

Hier avait lieu le lancement de la Oystermania par RestoMania!  Si vous ne connaissez pas encore, vous devez savoir que le concept est que, du 11 au 21 octobre, vous pourrez déguster une dizaine d’huîtres, ainsi qu’une consommation alcoolisée, dans les différents restaurants participants, pour la modique somme de 10$! Méchant deal!

Lors de notre soirée d’hier, au Casino de Montéal, mon ami Andrew et moi avons été gâtés avec deux sortes d’huîtres, chaudes et froides, ainsi que 4 différents “shooters” très uniques. Le tout a été dégusté accompagné d’un bon verre de vin blanc. J’ai particulièrement aimé les huîtres chaudes avec foie gras, ainsi que le shooter style Bloody Ceasar! Le dernier est définitivement une recette que je referais chez moi. Du côté de mon ami, il m’a avoué ne pas être le plus grand fan au départ, mais il m’a quand même juste refilé une huître et deux shooters. Très bon signe pour quelqu’un qui n’était pas sûr en partant, non? Il faut dire que la texture est très spéciale. Pour ma part, je suis très fan du mélange, mais ce n’est pas pour tout le monde Par contre, les recettes varient tellement, que je vous conseille de réessayer si vous n’étiez pas convaincu.es du premier coup!

Pour voir la liste complète des restaurants participants, c’est ICI, dans le bas de la page.

Je vous laisse quelques photos de la soirée, pendant laquelle j’ai pu me mettre dans le rôle d’une croupière au BlackJack! (Et y jouer avec du “funny money”!)  Et le petit shooter, c’est aux bleuets, oui oui.

 

Oystermania commence et c'est délicieux! Oystermania commence et c'est délicieux! Oystermania commence et c'est délicieux! Oystermania commence et c'est délicieux! Oystermania commence et c'est délicieux! Oystermania commence et c'est délicieux! Oystermania commence et c'est délicieux! Oystermania commence et c'est délicieux!

 

Photos par Ariane Martineau, sauf celle de “croupière” par Andrew Tchernilevskii

 

Photo de signature pour Ariane Martineau.

La fois où… j’ai testé les menus pour la famille par Isabelle Huot.

Jennifer a testé les menus familles de Isabelle Huo

Je t’en ai déjà parlé ICI, Isabelle Huot est MA référence en matière de cuisine santé au Québec, rien de moins. Je m’abreuve de ses conseils et si je deviens riche un jour, je l’engagerai personnellement pour qu’elle élabore le menu et cuisine tous mes repas.

C’est pourquoi lorsque j’ai vu qu’elle concoctait un nouveau livre s’adressant aux familles, j’ai tout de suite eu envie de me le procurer et de voir ce qu’elle avait à offrir à la femme indigne qui laisse son chum cuisiner 90 % du temps. Parce que si mon chéri ne prenait pas le contrôle des fourneaux, mon fils mangerait des omelettes et des pâtes avec de la sauce préparée du commerce pratiquement tous les jours.

Mais cette fois-ci, j’étais pleine de bonnes intentions pour enfin apprendre à mieux planifier mes repas, surtout ceux de la semaine, quand j’ai moins le temps et l’envie de cuisiner. J’ai donc reçu ma copie du livre et j’ai décidé de m’y plonger pour tenter d’offrir à mon fils des repas dignes de ce nom et quelques journées de congé pour mon chum qui se dévoue à me nourrir depuis près de 14 ans.

Premièrement, les livres d’Isabelle offrent toujours un guide complet des achats à faire à l’épicerie pour élaborer son menu de la semaine et surtout, des conseils sur les bons choix nutritionnels. Dans celui-ci, elle offre aussi des trucs pour mettre les enfants à contribution lors des repas et les initier aux tâches dans la cuisine selon leur âge, en plus d’offrir des idées de collations sans noix et sans produits laitiers conçues même pour les sportifs ou les bibittes à sucre. Un livre vraiment complet, encore une fois !

Jennifer a testé les menus familles de Isabelle Huo

Pour cette première recette à tester, j’ai consulté mes hommes puisque le samedi soir nous choisissons habituellement une recette que nous affectionnons particulièrement, question de passer un bon moment en famille. Comme nous avions du saumon frais au frigo, nous avons opté pour le saumon asiatique. Bien qu’il ne soit pas mon poisson préféré, mon chum et mon fils en raffolent. Mon homme a alors proposé de me laisser m’occuper de celui-ci pendant qu’il me préparerait la même recette avec une poitrine de poulet. Ainsi nous pourrions voir si c’est une variante qui est possible pour ceux qui n’aiment pas particulièrement le poisson.

Jennifer a testé les menus familles de Isabelle Huot

 

Jennifer a testé les menus familles de Isabelle Huo

 

La préparation est très simple, j’ai adoré la recette. On me perd habituellement lorsqu’il y a trop d’étapes à effectuer ou trop d’ingrédients à incorporer. Celle-ci était donc idéale pour une personne comme moi. La recette a été adoptée à l’unanimité par toute la famille et nous la referons certainement. Et c’est aussi très bon avec du poulet.

Le lendemain matin, j’avais prévu cuisiner des muffins parce que contrairement aux repas, j’aime beaucoup cuisiner les desserts et les pâtisseries (mon père est pâtissier, ça aide !). Et lorsque l’automne s’installe doucement, j’aime beaucoup m’y remettre. J’ai donc décidé de feuilleter le livre d’Isabelle afin de voir s’il offrait une recette de muffins à essayer. J’ai donc été plus qu’heureuse de tomber sur celle aux framboises et chocolat blanc. Comme je n’avais pas de framboises sous la main, j’ai décidé de la faire avec des mûres. Mais sinon, j’ai suivi fidèlement la recette et j’ai vraiment ADORÉ ! J’ai même dû la faire deux fois, puisque mes hommes en ont englouti 2-3 chacun alors que je n’avais même pas terminé de les sortir du moule. Mon fils a même déclaré que c’était les meilleurs muffins que je n’avais jamais faits. Rien de moins. Je crois que je n’aurai pas le choix d’en faire régulièrement. J’en ai même apporté à mes collègues pour qu’elles me donnent leur avis et elles m’ont toutes soutiré la recette. La fin de semaine suivante, j’ai acheté des framboises, refait la recette et je dois avouer qu’elle était encore plus délicieuse avec celles-ci.

Jennifer a testé les menus familles de Isabelle Huo

 

Jennifer a testé les menus familles de Isabelle Huo

 

Jennifer a testé les menus familles de Isabelle Huo

J’ai également décidé de tester une troisième recette pour l’article parce que je crois sincèrement que le livre d’Isabelle m’accompagnera longtemps dans l’élaboration de mes repas. J’ai cuisiné les pâtes au poulet et au basilic un soir de semaine où j’avais miraculeusement du temps et l’envie de cuisiner. Et encore une fois, j’ai trouvé la recette très simple à exécuter. C’était goûteux, pas trop lourd et j’étais surtout fière d’avoir eu assez de motivation pour cuisiner. Isabelle m’aide sans l’ombre d’un doute à apprivoiser un peu plus le plaisir de concocter des repas. Lentement, mais sûrement.

Jennifer a testé les menus familles de Isabelle Huo

Je t’invite à te procurer son livre sans hésiter puisque je suis vraiment tombée sous le charme de ses recettes et de ses conseils. Je crois sincèrement que c’est un must à posséder dans sa cuisine.

Bon appétit !

Merci à Isabelle Huot et aux Éditions du Journal pour la copie de presse.

 

Photo de signature pour Jennifer Martin.     

 

Critique du mois : L’Avenue

Lancement du restaurant L'Avenue à Boucherville.

Je ne passerai pas par 4 chemins pour vous dire que vous devez ajouter L’Avenue à votre liste de brunchs (si ce n’est pas déjà le cas)! L’autre fois, j’ai découvert leur succursale de l’avenue Mont-Royal et, la semaine passée, j’ai été au lancement de leur nouvel emplacement à Boucherville. Les deux photos qui suivent sont du Mont-Royal ; espace fait sur le long, très coloré. Tandis que leur nouveau local, quoiqu’encore dans le même genre, est très éclectique, spacieux et inoubliable.

 

 

Une grande salle et de grosses portions

Les banquettes rétro en rond, le gigantesque lustre au plafond, les multiples sections, l’auto sur le mur et les graffitis font de cet endroit une vraie expérience sans même avoir pris une bouchée. Et quelles bouchées! Thumbs up si vous réussissez à terminer votre assiette, car les portions sont généreuses et les plats sont complètement débordants de saveurs! Pour goûter au nouveau menu, nous avons opté pour un plat sucré, ainsi qu’un salé. Le mac n cheese était étonnant avec son oeuf miroir et la pile de crêpes style gâteau au fromage était incroyable! En plus, les fruits servis en brochette sont toujours frais, comparés à plusieurs autres restaurants à déjeuners qui ne focusent pas sur cette partie du repas. Personnellement, je les prends toujours avec du sirop d’érable ; j’ai donc apprécié en avoir à ma disposition. Mention spéciale au jus d’orange fraîchement pressé qui complétait à merveille le brunch. La cuisine à aire semi-ouverte est un concept qui me plaît, étant donné que l’on peut voir les cuisiners travailler fort en attendant notre commande. J’ai déjà hâte à ma prochaine visite pour pouvoir goûter à d’autres plats et faire découvrir l’endroit à mon monde!

Lancement du restaurant L'Avenue à Boucherville. Lancement du restaurant L'Avenue à Boucherville. Lancement du restaurant L'Avenue à Boucherville. Lancement du restaurant L'Avenue à Boucherville. Lancement du restaurant L'Avenue à Boucherville. Lancement du restaurant L'Avenue à Boucherville.

Lancement du restaurant L'Avenue à Boucherville.

 

 

 

 

Crédit photos : Ariane Martineau

 

Photo de signature pour Ariane Martineau.

La Fraîche : un récit culinaire qui inspire!

lancement la fraiche

Le 6 septembre dernier, Ariane et moi avons eu la chance d’assister au lancement officiel du livre de recettes La Fraîche – mon récit culinaire. Nous avions déjà reçu le livre par la poste la semaine d’avant et déjà, j’étais envoûtée par les recettes et le contenu en général. Il faut dire que depuis un peu plus d’un mois, j’ai diminué ma consommation de viandes. Je ne prends pas nécessairement le chemin vers le végétarisme, mais j’ai pris comme décision de changer mon alimentation et faire des choix différents. J’apprends à découvrir et adapter mes recettes en utilisant des alternatives «sans viandes». C’était comme un adon plus que parfait que de recevoir le livre d’Eve-Lyne Auger. J’aimais déjà beaucoup son blog et son magnifique compte Instagram, alors j’étais très contente de pouvoir en découvrir un peu plus sur elle.

lancement du livre la fraiche

Crédit photo : Sarah Dagenais

C’est au Pub West Shefford et Vinyle Chope que le lancement a eu lieu, en partant, c’était super comme ambiance. On a eu la chance de goûter à certaines des recettes d’Eve-Lyne. C’était vraiment délicieux! Ce que j’aime du livre, c’est qu’on dirait un journal, celui de l’auteure qui partage ses recettes, sa passion et son histoire culinaire. Au travers des pages, on mange littéralement avec les yeux grâce aux magnifiques photos prises par Eve-Lyne et ce, avec son cellulaire : oui oui! Je trouve que ça ajoute un côté très personnel au livre.

Lors du lancement, Ariane et moi avons eu la chance (enfin) de rencontre Eve-Lyne et on a profité de l’occasion pour lui poser quelques questions.

Comment te sens-tu là à l’instant?

Fébrile à un niveau jamais vécu de ma vie, je pense. Je ne comprends pas ce qui se passe. Se retourner et voir toutes les personnes que tu connais, une après l’autre, c’est tellement weird comme sentiment. Tout le monde est là pour toi, c’est fou!

Tu as ton blogue, mais d’où t’es venue l’idée du livre?

Au départ, les éditions Goelettes m’ont approché pour faire un livre. Ils ne voulaient pas faire un livre ordinaire avec juste des recettes, ils voulaient vraiment avoir quelque chose de plus. Alors mon chum et moi, on a eu la bonne idée de faire le récit du jour 1 quand j’ai arrêté de manger de la viande à aujourd’hui et c’est ce qui découle du livre. Les chapitres sont vraiment construits comme ça, c’est 5 chapitres complets avec des astuces et mon histoire pour que les gens se sentent interpellés. Je sais aussi que beaucoup de gens désirent diminuer leur consommation de viandes.

Moi : J’en fais partie. Justement j’entamais le processus quand j’ai reçu ton livre et j’ai trouvé que c’était une super belle coïncidence, ton livre arrive au bon moment.

 

Eve-Lyne : Je suis trop contente et c’est ce que je veux et je sais que c’est ce que les gens recherchent, que ce soit simple, que ce soit bon et que ce ne soit pas plate, c’est donc vraiment ça l’objectif avec le livre. J’ai inclus du poisson et des fruits de mer parce que je sais que les gens veulent faire la transition tranquillement, ça donne quand même la chance aux gens de faire des bons choix.

J’ai entendu dire que c’est toi qui as pris les photos pour ton livre, avec ton cellulaire?

Oui. J’ai pris toutes les photos de bouffe dans le livre, excepté ma couverture, je ne voulais pas faire un selfie, c’est Sarah qui m’a photographié. Sinon, oui toutes les photos de plats ont été prises avec mon iPhone 6S.

Est-ce que tu as en tête un deuxième livre?

Le livre 1 n’était même pas encore dans mes mains que je pensais déjà au deuxième. J’aimerais peut-être plus une thématique par exemple un livre 100% végétarien.

Comment as-tu choisi les recettes pour ton livre?

J’ai fait une sélection avec des gros coups de cœur que j’avais sur le blogue, comme le blogue n’avait pas une ampleur phénoménale encore, je me suis dit que je pouvais me permettre d’ajouter certaines recettes. Le but c’était aussi que les recettes fitent avec mon historique, donc la première recette que j’ai faite à vie est dans le livre. Une recette que je fais toujours avec mes parents est aussi dans le livre. C’est vraiment mon récit culinaire!

On ne se le cache pas, il y a beaucoup de gens qui font des livres de recettes et qui ont des blogues de recettes. Est-ce qu’il y a de la place pour tout le monde selon toi? Que dirais-tu à la personne qui aimerait aussi se lancer là-dedans.

C’est un parcours énormément long à faire, un processus tellement fou, je pense qu’il y a de la place pour chaque personne qui a une idée innovatrice, qui a quelque chose ou un propos à amener. Je pense que c’est ce que j’ai pu réussir à amener avec mon livre, de vraiment me déclasser du reste des livres de bouffes végétariennes ou de cuisine régulière, en plus je ne suis pas chef, je suis blogueuse. Il y a quand même de la place pour tout le monde, dès que quelqu’un est passionné, ça peut marcher, c’est sûr.

Tu te souhaites quoi pour l’avenir?

Je me souhaite que ça aille bien, je me souhaite que les gens aiment le livre, je souhaite que les gens fassent mes recettes et qu’ils soient contents et que ce soit bon. Je souhaite vraiment juste que ce bébé-là s’envole de ses propres ailes et que les gens en profitent au maximum.

C’est quoi ta plus grande folie dans ta vie?

Je vais vous dire un gros secret, j’ai vraiment une grosse passion dégoutante, j’adore concasser mon sac de popcorn et le lécher quand j’ai fini de le manger, sinon je lèche mes chips une à une, mais ça je le fais au confort de mon intimité.

lancement la fraiche

C’est un outil que je vais utiliser sans hésitations dans ma nouvelle aventure culinaire et je vous partagerai les résultats sur Instagram. Si vous aussi vous aimeriez vous procurer le livre, c’est maintenant disponible en librairie! De plus, gardez l’œil ouvert sur notre page Facebook, il y a comme une odeur délicieuse de concours dans l’air!

Pour ne rien manquer de La Fraîche :

Page Facebook

Instagram

Blogue

Photo de signature pour Karine Caron-Benoit. Folie Sofia logo reviseure

Vers le zéro déchet – Les produits Höm et Gustö

omaiki zero dechet

À la maison, nous sommes en transition depuis un bon moment vers un mode de vie zéro déchet, le plus possible. Grâce à une belle collaboration avec la compagnie Omaïki, j’ai eu la chance de tester les produits de leur nouvelle collection Gustö et Höm. J’ai reçu le sac familial Baleines, l’étui multi Pugs et le sac à sandwich Chats Hipsters.

C’est donc avec excitation que j’ai essayé ces trois objets pour les boîtes à lunch de mes enfants et mon conjoint. Habituée aux contenant solides réutilisables, c’était agréable de retrouver la souplesse du sac style «ziploc» pour le sandwich, mais dans une enveloppe que je pouvais réemployer quasi à l’infini.

Le tissu des trois sacs semble à l’épreuve de l’eau, donc super utile dans les lunchs pour enfants en y mettant des crudités coupées, sandwich et autres repas préparés avec amour. Le sac familial a servi à y mettre des lunchs quasi complets, dans une seule enveloppe : pain, morceaux de fromage et de légumes crus. Le sac à sandwich a bel et bien servi à cet effet et l’étui multi a surtout servi pour garder les ustensiles propres avant utilisation.

Les motifs sont charmants comme tout. Ce sont donc de beaux objets, mais qui plaisent aussi aux enfants. D’ailleurs, mes filles ont beaucoup apprécié ces nouveautés qui égayaient leurs sacs à lunch et mon conjoint les a lui aussi trouvés à son goût, puisque dans des tons plus neutres.

J’ai été étonnée de la résistance à l’eau du tissu, même s’il n’est pas conçu pour être étanche. C’est sûrement grâce à ce fini lustré à l’intérieur qu’il m’a été possible d’y mettre des fraises sans tacher les sacs. Donc, super faciles à nettoyer! On aime ça!

Omaïki fabrique des couches lavables depuis 2007. C’est une belle entreprise familiale qui confit tous ces produits localement. Cette information est un gros plus lorsque l’on cherche à diminuer son empreinte écologique. On voit que les produits sont de grande qualité et dureront longtemps.

Dans l’ensemble, je suis vraiment heureuse et satisfaite de cette belle découverte. C’est avec un grand plaisir que je me suis amusée à visionner leur site Internet et apprendre à connaître l’ampleur de ce qu’ils fabriquent. Assurément, lorsque j’aurai besoin de remplacer des contenants ou ajouter des morceaux manquants à nos besoins familiaux, c’est vers cette compagnie que je ferai mes recherches et achèterai des nouveautés.

Catherine Duguay