Hamilton Beach : des petits électros qui font plaisir!

hamilton beach

C’est un des événements qu’on adore beaucoup. C’est la 2e année que nous sommes invitées à l’événement d’automne de Hamilton Beach, où l’on peut découvrir les nouveautés de la marque. Petit café à la main et accompagnées par une représentante, nous avons fait le tourdes petits électros. Une chose que nous avons adorée Ariane et moi, c’est le smoothie qui nous a été servi. On connaissait déjà les petits mélangeurs colorés et on savait déjà qu’ils fonctionnent à la perfection. D’ailleurs, j’en ai un à la maison! Bref. Le smoothie était juste parfaitement délicieux et onctueux. Après à peine 4 minutes, tous les ingrédients ne faisaient plus qu’un. D’ailleurs, on a pu repartir avec le mélangeur Go Sport vraiment pratique pour préparer un smoothie rapidement, puisque l’on prépare la boisson directement dans un contenant pour apporter. C’est juste parfait! 

En plus de revoir certains items populaires, comme la mijoteuse version rectangulaire, le cuiseur à riz et le cuiseur à gruau, on a découvert quelques nouveautés très intéressantes. Un de nos coups de cœur a été le batteur à boissons DrinkMaster fini en chrome classique. C’est un peu un retour pour cet item. Je ne sais pas si vos grands-mères avaient ça, mais moi oui. Elle avait la version couleur vert menthe et elle me faisait des milkshakes. C’est clairement un item qui sera populaire pour le temps des Fêtes,un beau cadeau à offrir et même à recevoir.

Hamilton Beach, c’est vraiment une compagnie qui a à cœur l’accessibilité et la qualité. À la maison, j’ai principalement des items de cette compagnie, que ce soit ma mijoteuse, mon batteur à main ou sur socle. Je suis toujours satisfaite lorsque je cuisine avec ces outils de cuisine. Les prix sont abordables et les produits durent longtemps, en plus d’être performants. J’aime pouvoir découvrir les nouveautés et poser toutes mes questions. Bien choisir ses instruments de cuisine, c’est important pour moi. S’il y a bien une chose que je déteste, c’est bien de cuisiner quelque chose et que ce que j’utilise me brise entre les mains.

Je vous invite à aller fouiner sur le site internet de Hamilton Beach afin de  découvrir les nouveautés ainsi que l’ensemble des items qui pourraient vous plaire à vous ou à une personne de votre entourage! De plus, restez à l’affût de notre concours Facebook, on vous gâte grâce à Hamilton Beach très bientôt : yeah!

Crédit photo couverture : Benoit Vermette

Nos plats réconfortants de l’automne

L'équipe parle de ses plats réconfortants

Qui n’aime pas les plats mijotés, les recettes copieuses et celles qui nous rappellent notre enfance ? Une grande partie de l’équipe de Folie Urbaine s’est sentie interpellée par le sujet de l’article mensuel et a décidé de partager avec toi ses recettes coups de cœur et réconfortantes de l’automne.

Le potage aux légumes, c’est comme une tradition avec ma sœur Audrey. On fait un peu un touski (tout ce qui reste) dès qu’il fait froid. Je n’arrête pas de l’achaler que je veux du potage et elle finit par m’en faire un gros chaudron avec plein de légumes et vice versa. On essaie plein de plats chauds et réconfortants, on s’écrase avec des doudous et on déguste. — Marie-Pier, auteure de la Team mom.

Les biscuits Pillsbury d’Halloween sont vraiment une tradition pour moi puisque je les associe automatiquement à l’automne. — Sofia, réviseure

L'équipe parle de ses plats réconfortants

Source 

Mon fameux osso buco au cola 1642 ! J’ai découvert cette recette il y a 2 ans et depuis je m’en fais facilement 1 fois par mois. Plein de saveurs et de textures. Très réconfortant comme repas, pour tous les sens. Voici la recette juste ICI. (À noter que j’utilise de la viande de bœuf et du cola 1642 au lieu du ginger ale.) — Charline, auteure

La recette de rôti de palette de ma mère, puis j’ai inventé un accompagnement de rêve : patates pilées au sirop d’érable, bacon et petits oignons brûlés, on s’entend pour dire que la joie est dans ta bouche quand tu goûtes à ça ! Pis une viande qui cuit à basse température pendant 4 heures, c’est le paradis ! Ah et les lattés épices d’automne du Starbucks, un incontournable. — Véronique, auteure

Euh… le thé Chai citrouille de David’s Tea ? Bon, ok ce n’est pas un plat, mais j’ai toujours hâte à l’automne pour aller m’acheter mon 100 g de thé ! En latté avec du lait de soya à la vanille, c’est un vrai délice. — Catherine A-L, auteure de la Team mom

L'équipe parle de ses plats réconfortants

Source 

J’ai envie de dire n’importe quel petit plat chaud fait par quelqu’un d’autre que moi. La soupe à l’oignon (sans oignons pour moi) de ma maman, les pâtés au poulet et vol-au-vent de ma belle-mère ou les potages de ma grand-mère. Toujours cuisinés avec plein de chaleur et d’amour ! — Catherine H, auteure de la Team mom

N’importe quelle soupe. Avec un bon pain chaud tartiné de beurre. — Catherine, réviseure

Le rôti de palette aux fines herbes à la mijoteuse ! — Marie-Michelle, auteure de la Team mom

Ouf, difficile de ne choisir qu’une seule chose ! Un plat qui cuit dans la mijoteuse durant des heures qui donne une odeur délicieuse dans l’appartement. Il fait un peu frais, je mets une petite laine et mes pantoufles. Pendant que la mijoteuse fait de la magie, j’en profite pour faire un potage de courge, un délicieux gâteau aux bananes et noix et MA compote de pomme. Un petit thé dans une tasse de ma collection et je suis comblée. L’automne, c’est des petits plats pleins de réconfort cuisinés avec amour. — Karine, fondatrice

Les bonnes soupes chaudes et les thés Chai. — Cindy, auteure

La soupe à l’oignon, un classique. — Jeneviève, réviseure

Pour ma part, y’a rien de mieux qu’une bonne soupe Lipton poulet et nouilles pour apaiser un petit rhume automnal, accompagnée d’un pain de campagne avec un pâté de canard et, comme dessert, une croustade aux pommes encore chaude avec une petite boule de crème glacée ! Un vrai délice ! — Fred, auteur

Pour moi, rien ne peut battre une bonne fondue chinoise avec les hommes de ma vie. On fait du riz, du pain à l’ail gratiné (allô les féculents !) et on laisse tremper des champignons et du brocoli dans le bouillon. Notre petit secret ? Un cube de fromage que l’on pique dans notre fourchette à fondue autour duquel on enroule notre bœuf, tu dois l’essayer, c’est tout simplement délicieux. Et si on termine le repas avec une bonne fondue au chocolat, c’est le summum. — Jennifer, fondatrice

Si je veux quelque chose de réconfortant, je mange. Point. Je n’ai pas de plat spécial pour ça, que ce soit un gros plat de pâtes au pesto ou une salade fraîche tomates et bocconcini. Sinon, je vais me faire une grosse tasse de thé, souvent aux odeurs de bois. J’adore la senteur d’épinette et sapin ! — Ariane, fondatrice

Je ne sais pas pour toi, mais juste d’écrire cet article m’a donné envie de cuisiner et surtout m’a ouvert l’appétit. Je pense que je vais aller me concocter un petit chocolat chaud avec des guimauves et penser à mes prochaines recettes.

Et toi, quel est ton plat d’automne préféré ?

 

Photo de signature pour Jennifer Martin.      

La fois où… j’ai testé les menus pour la famille par Isabelle Huot.

Jennifer a testé les menus familles de Isabelle Huo

Je t’en ai déjà parlé ICI, Isabelle Huot est MA référence en matière de cuisine santé au Québec, rien de moins. Je m’abreuve de ses conseils et si je deviens riche un jour, je l’engagerai personnellement pour qu’elle élabore le menu et cuisine tous mes repas.

C’est pourquoi lorsque j’ai vu qu’elle concoctait un nouveau livre s’adressant aux familles, j’ai tout de suite eu envie de me le procurer et de voir ce qu’elle avait à offrir à la femme indigne qui laisse son chum cuisiner 90 % du temps. Parce que si mon chéri ne prenait pas le contrôle des fourneaux, mon fils mangerait des omelettes et des pâtes avec de la sauce préparée du commerce pratiquement tous les jours.

Mais cette fois-ci, j’étais pleine de bonnes intentions pour enfin apprendre à mieux planifier mes repas, surtout ceux de la semaine, quand j’ai moins le temps et l’envie de cuisiner. J’ai donc reçu ma copie du livre et j’ai décidé de m’y plonger pour tenter d’offrir à mon fils des repas dignes de ce nom et quelques journées de congé pour mon chum qui se dévoue à me nourrir depuis près de 14 ans.

Premièrement, les livres d’Isabelle offrent toujours un guide complet des achats à faire à l’épicerie pour élaborer son menu de la semaine et surtout, des conseils sur les bons choix nutritionnels. Dans celui-ci, elle offre aussi des trucs pour mettre les enfants à contribution lors des repas et les initier aux tâches dans la cuisine selon leur âge, en plus d’offrir des idées de collations sans noix et sans produits laitiers conçues même pour les sportifs ou les bibittes à sucre. Un livre vraiment complet, encore une fois !

Jennifer a testé les menus familles de Isabelle Huo

Pour cette première recette à tester, j’ai consulté mes hommes puisque le samedi soir nous choisissons habituellement une recette que nous affectionnons particulièrement, question de passer un bon moment en famille. Comme nous avions du saumon frais au frigo, nous avons opté pour le saumon asiatique. Bien qu’il ne soit pas mon poisson préféré, mon chum et mon fils en raffolent. Mon homme a alors proposé de me laisser m’occuper de celui-ci pendant qu’il me préparerait la même recette avec une poitrine de poulet. Ainsi nous pourrions voir si c’est une variante qui est possible pour ceux qui n’aiment pas particulièrement le poisson.

Jennifer a testé les menus familles de Isabelle Huot

 

Jennifer a testé les menus familles de Isabelle Huo

 

La préparation est très simple, j’ai adoré la recette. On me perd habituellement lorsqu’il y a trop d’étapes à effectuer ou trop d’ingrédients à incorporer. Celle-ci était donc idéale pour une personne comme moi. La recette a été adoptée à l’unanimité par toute la famille et nous la referons certainement. Et c’est aussi très bon avec du poulet.

Le lendemain matin, j’avais prévu cuisiner des muffins parce que contrairement aux repas, j’aime beaucoup cuisiner les desserts et les pâtisseries (mon père est pâtissier, ça aide !). Et lorsque l’automne s’installe doucement, j’aime beaucoup m’y remettre. J’ai donc décidé de feuilleter le livre d’Isabelle afin de voir s’il offrait une recette de muffins à essayer. J’ai donc été plus qu’heureuse de tomber sur celle aux framboises et chocolat blanc. Comme je n’avais pas de framboises sous la main, j’ai décidé de la faire avec des mûres. Mais sinon, j’ai suivi fidèlement la recette et j’ai vraiment ADORÉ ! J’ai même dû la faire deux fois, puisque mes hommes en ont englouti 2-3 chacun alors que je n’avais même pas terminé de les sortir du moule. Mon fils a même déclaré que c’était les meilleurs muffins que je n’avais jamais faits. Rien de moins. Je crois que je n’aurai pas le choix d’en faire régulièrement. J’en ai même apporté à mes collègues pour qu’elles me donnent leur avis et elles m’ont toutes soutiré la recette. La fin de semaine suivante, j’ai acheté des framboises, refait la recette et je dois avouer qu’elle était encore plus délicieuse avec celles-ci.

Jennifer a testé les menus familles de Isabelle Huo

 

Jennifer a testé les menus familles de Isabelle Huo

 

Jennifer a testé les menus familles de Isabelle Huo

J’ai également décidé de tester une troisième recette pour l’article parce que je crois sincèrement que le livre d’Isabelle m’accompagnera longtemps dans l’élaboration de mes repas. J’ai cuisiné les pâtes au poulet et au basilic un soir de semaine où j’avais miraculeusement du temps et l’envie de cuisiner. Et encore une fois, j’ai trouvé la recette très simple à exécuter. C’était goûteux, pas trop lourd et j’étais surtout fière d’avoir eu assez de motivation pour cuisiner. Isabelle m’aide sans l’ombre d’un doute à apprivoiser un peu plus le plaisir de concocter des repas. Lentement, mais sûrement.

Jennifer a testé les menus familles de Isabelle Huo

Je t’invite à te procurer son livre sans hésiter puisque je suis vraiment tombée sous le charme de ses recettes et de ses conseils. Je crois sincèrement que c’est un must à posséder dans sa cuisine.

Bon appétit !

Merci à Isabelle Huot et aux Éditions du Journal pour la copie de presse.

 

Photo de signature pour Jennifer Martin.     

 

Miss Fresh, des repas à faire chez soi dignes du restaurant.

Jen parle des repas Miss Fresh

Depuis le temps que j’étais intriguée par le concept des repas en boîte à cuisiner soi-même, j’étais vraiment emballée d’avoir enfin la chance de tester le concept. C’est avec MissFresh que j’ai tenté le coup et j’ai eu envie de partager mon expérience parce que c’est vraiment une idée originale pour sortir de ma zone de confort, moi qui cuisine très peu dans la vie de tous les jours.

Je dois d’abord dire que je suis vraiment une piètre cuisinière à la base. Le seul domaine culinaire dans lequel j’ai un certain talent, c’est la pâtisserie, mais je n’ai pas trop de mérite puisque mon père est pâtissier et m’a refilé plusieurs trucs. Même si je me considère comme une foodie et une épicurienne, je préfère m’installer à une table et simplement déguster les plats préparés par les chefs cuisiniers ou mon merveilleux amoureux plutôt que de risquer de gâcher une recette pourtant simple.

Karine et Ariane, cofondatrices de Folie Urbaine, ont donc statué que j’étais la personne toute désignée pour tenter d’apprivoiser les chaudrons et leur démontrer que derrière mes piètres talents de cuisinière, il y a une fille pleine de bonne volonté qui leur concoctera un repas digne du resto.

La première boîte que j’ai cuisinée contient tout ce qu’il faut pour faire un Buddha Bowl aux légumes grillés avec sauce au basilic. Jusqu’ici tout va bien puisque ça ressemble à un Poke Bowl et j’ai l’habitude de m’en cuisiner lorsque chéri n’est pas disponible pour me nourrir ! La marche à suivre est plutôt semblable, je ne suis donc pas trop dépaysée par le concept.

Jen parle des repas Miss Fresh

Premièrement, j’aime le fait que tous les ingrédients sont emballés séparément même si ça fait quand même beaucoup de papiers à mettre au recyclage. Par contre, dans le récent communiqué fourni par la compagnie, il est indiqué ceci : Depuis le 9 avril, les clients qui désirent réduire leur empreinte environnementale seront invités à récupérer leur commande en utilisant cette nouvelle méthode. Le projet pilote, offert dans cinq épiceries Metro, permet à MissFresh de devenir la première compagnie nationale de l’industrie des kits repas au Canada à adopter des emballages réutilisables.

Ainsi, les repas prêts-à-cuisiner commandés par les clients MissFresh seront déposés dans des bacs réutilisables plutôt que les boîtes recyclables habituelles. Les sacs de congélation contenus dans les bacs seront également réutilisables. Au moment de la cueillette, les clients pourront transférer leurs items dans un sac réutilisable qui leur aura été remis gratuitement lors de la première commande. Les clients seront ensuite invités à consulter les fiches recettes en ligne pour cuisiner leurs délicieux repas.

Voilà donc une excellente nouvelle !

Jen parle des repas Miss Fresh

Deuxièmement, le fait que les quantités soient parfaitement calculées évite ainsi l’utilisation d’un trop grand nombre d’ustensiles, ce que j’apprécie énormément puisque je déteste voir mes comptoirs envahis par les tasses, les cuillères et les bols de toutes sortes lorsque je cuisine. Puisque je n’étais pas chez moi ce jour-là, mais bien chez Karine, j’étais un peu déstabilisée de ne pas être dans mes affaires. Mais en général, c’était plutôt facile de reproduire la recette. Les ingrédients sont frais et la quantité est vraiment suffisante pour deux personnes. Pour nous, ce fut unanime, cette recette est savoureuse et c’est vraiment une belle alternative pour quelqu’un qui se débrouille un peu en cuisine. Je suis la preuve que l’on peut y arriver.Jen parle des repas Miss Fresh

Jen parle des repas Miss FreshJen parle des repas Miss Fresh

Jen parle des repas Miss Fresh

Jen parle des repas Miss Fresh

Pour la deuxième recette, j’ai eu la chance de compter sur chéri pour m’aider à cuisiner le satay thaïlandais avec sauce aux arachides. Et ce fut une vraie révélation ! Nous sommes complètement tombés sous le charme de celle-ci. C’était goûteux, le bœuf était tendre et mon amoureux a réellement été impressionné par la qualité des aliments. C’est définitivement devenu l’une de nos recettes coup de cœur et nous en parlons à tout le monde depuis que nous l’avons cuisinée. C’est vraiment simple à effectuer, extrêmement savoureux et elle fera maintenant partie de nos menus hebdomadaires.

Jen parle des repas Miss Fresh

Jen parle des repas Miss Fresh

Jen parle des repas Miss Fresh

Bref, MissFresh m’a convaincu qu’il est plutôt facile de cuisiner lorsqu’on a tous les ingrédients à portée de main et qu’on peut obtenir des plats très goûteux sans détenir de grandes compétences en cuisine. Je conseille à tous de tenter le concept des repas à cuisiner au moins une fois et à partager son expérience en famille, seul ou entre amis.

Je t’invite à tester leurs boîtes en cliquant sur le lien ICI ou à te les procurer dans les épiceries Metro où elles sont disponibles.

Merci à MissFresh et Bicom Communications pour les boîtes reçues.

Photo de signature pour Jennifer Martin.     

Ma paresse culinaire

J’aimerais tellement être une de ces personnes qui aime cuisiner, et qui trouve l’activité relaxante, avec une coupe de vin à la main. J’adorerais être de celles (ou ceux!) se plaisant à cuisiner un souper en 4 services après une longue journée de travail, pour son propre plaisir ou faire plaisir à son partenaire ou sa famille. Malheureusement, ce serait vous mentir que de prétendre qu’il s’agit de mon cas. Je n’aime pas vraiment cuisiner. Pas que l’activité en soi me dérange. Pour moi, c’est davantage une question de temps. Quand j’arrive chez moi après une journée de travail, faire à manger est en général assez bas dans la liste de choses que j’ai envie de faire. Mon niveau d’énergie est faible, j’ai faim, mais je suis aussi impatiente. Je n’ai pas le goût ni l’énergie d’entreprendre une recette.

J’ai essayé plusieurs trucs au fil des années pour essayer de cuisiner davantage. Parce que le vrai problème à mon avis, c’est qu’un plat cuisiné maison est meilleur pour la santé et plus économique. Donc, mes choix me coûtent chers en termes d’argent, mais aussi en termes de nutrition! Bref, je sais que ce n’est pas une bonne habitude d’aller vers les solutions faciles comme les surgelés, ou le « take-out »!

Il y a un certain temps, j’ai essayé de préparer tous les repas pour la semaine, le dimanche. Durant quelques semaines le concept a assez bien fonctionné. Ma collègue m’avait suggéré un livre où toutes les recettes sont basées en fonction de ce principe. Je dois dire que si après un temps j’ai démissionné d’occuper mon dimanche après-midi à faire de la popote, il n’en reste pas moins que j’ai découvert de très bonnes (et simples!) recettes à travers cette expérience.

J’ai aussi essayé les recettes supposément très rapides qu’on peut trouver dans des magazines ou en ligne. Pour finalement réaliser que même si la recette promet un succès étincelant en 20 minutes top-chrono, je n’ai pas plus l’intérêt et la motivation de le faire.

Parmi les autres trucs qui sont passés sur le banc d’essai : les services livrant des boîtes d’ingrédients frais accompagnés d’une recette. Encore une fois, cette méthode n’a pas été un succès pour moi. La qualité des ingrédients et des recettes rendent cette option vraiment intéressante, mais en ce qui me concerne, l’effort demandé venait diminuer le plaisir de cuisiner ces recettes.

J’ai bien dû me l’admettre à moi-même, mon problème en est probablement davantage un de paresse que d’intérêt.

Mes solutions favorites sont : les surgelés et les services de traiteur. Point de vue nutritionnel, la 2e option est sans aucun doute à favoriser. Il y a même des services de traiteur faisant affaire avec des gyms et concoctant des plats sur mesure pour les besoins nutritionnels d’une personne. Ce genre de service peut être un peu dispendieux, mais pour quelqu’un ayant une relation avec la cuisine semblable à la mienne, ça vaut la peine.

Les surgelés, je sais que je devrais en consommer beaucoup moins. La quantité de sel dans ces plats est souvent astronomique. Mais je trouve que la qualité par contre peut être assez bonne. Au goût, certains plats de type diner congelé sont excellents. Et certaines marques, comme le Choix du Président, offrent une variété de mets surgelés qui peuvent être intéressants et délicieux. Je pense entres autre à mon nouveau coup de cœur rayon surgelé, les crevettes sriracha et érable enrobées de bacon. Si vous les voyez à l’épicerie, je recommande chaudement.

J’essaie toujours de trouver une solution à mon problème, et quelque chose de plus réaliste que m’engager un chef cuisinier pouvant se plier à mes demandes à chaque soir. Ma nouvelle idée, c’est tout simplement de me forcer davantage. On dit que l’appétit vient en mangeant, alors je me dis que le goût de cuisiner vient peut-être en cuisinant? Peut-être que si j’arrivais à dépasser la phase « ça me tente pas, c’est long, je veux manger à l’instant même » je découvrirais que la phase suivante est « que c’est agréable couper ces légumes et pouvoir créer de mes mains quelque chose de délicieux ». Qui sait, peut-être qu’avec un peu de ténacité, je vais me découvrir un talent inégalé de cuisinière et épater mes proches!

Folie Marianne logo auteur 

Janvier : 5 coups de coeur d’Ariane

coups de coeur favoris

Une nouvelle année, de nouveaux coups de coeur. On vous fait part de 5 découvertes, chaque mois, que ce soit des décorations, de la nourriture, une série Netflix ou peu importe ce qui nous a fait de l’oeil durant les dernières semaines. Pour ma part, c’est très varié pour le mois de janvier. J’ai failli juste mettre 5 séries… mais je me suis gardée une gêne!

 

The End of the F*cking World

Cette série. Je ne pouvais pas faire autrement que de la binge-watcher. Comme presque tout le monde, d’ailleurs. Les personnages ne sont de style ” attachants “. Ça fait très raffraichissant et c’est très divertissant comme mini saison. Les acteurs/actrices sont franchement talentueux.ses.

Oh, uh, hi Alex and Jessica.

A post shared by The End of the F***ing World (@teotfw) on

 

Monster Hunter World

Oui oui, le nom fait un peu peur, mais imaginez des gros dinosaures qu’il faut combattre, ah pis des dragons! Et ce joli chat (Palico) qui te suit lors de tes aventures. La dynamique est très différente de ce que l’on pourrait s’attendre et j’aime le concept de ne pas avoir de “level up” sur mon perso.

 

Huiles essentielles au Naturiste

Ces huiles sentent tellement bon et plusieurs diffuseurs sont en vente pour plaire à tout le monde : en bois, en vitre, en plastique, etc. Ah et n’hésitez pas à faire des mélanges.

 

GoodFood

Avec ses multiples options végétariennes (on pourrait dire que je suis flexitarienne), j’adore le concept! Pour ma part, j’opte pour 2 menus différents, avec 2 portions chacun et ça nous fait, à mon copain et moi, 4 soirs de souper. J’apprécie grandement le fait d’avoir tout livré chez moi, avec des ingrédients frais, les portions pré-calculées. Beaucoup moins de gaspillage se crée du côté de l’achat des ingrédients. Les recettes sont plus complexes que ce que je me ferais chez moi et c’est ce qui m’attire le plus vers ce service!

 

Lovestruck

Du bonbon pour les yeux. Pis y’a plein de chats.

 

 

Critique du mois : restaurant Le Virunga

Eh oui, Folie Urbaine offre maintenant une nouvelle chronique : la critique du mois. Tout au long de l’année, les fondatrices du blogue vous offriront une critique mensuelle sur le sujet de leur choix. Cela peut être un livre, une série télévisée, un événement, une compagnie, un restaurant ou tout autre chose dont nous aurons envie de parler. C’est donc à moi que revient l’honneur de vous offrir cette première chronique qui porte sur le restaurant Le Virunga.

Épicurienne dans l’âme, j’ai toujours aimé faire de nouvelles découvertes culinaires. Lorsque j’ai eu l’opportunité d’aller tester le menu d’inspiration africaine du restaurant Le Virunga, situé sur la rue Rachel à Montréal, j’étais très enthousiaste de faire connaissance avec des saveurs qui m’étaient jusque-là plutôt inconnues. Répondant à l’invitation des propriétaires de ce restaurant familiale, Ariane et moi sommes arrivées dans ce restaurant sans attente, avec comme seul objectif de nous laisser charmer par de nouvelles perspectives culinaires.

Restaurant aux dimensions appréciables avec un bel éclairage tamisé, banquettes confortables, mur d’ardoise agréable à l’œil et diffusant une musique parfaite pour recréer une ambiance rythmée agréable, le nom Virunga signifie « volcan » et désigne également une chaîne de montagnes entre la République démocratique du Congo, l’Ouganda et le Rwanda.

 

Dès notre arrivée, nous avons été chaleureusement accueillies par Zoya, la sympathique copropriétaire, qui nous a charmés par sa bonne humeur et son sourire engageant. Seules clientes à cette heure, nous avons eu la chance de nous entretenir un long moment avec elle afin d’en apprendre plus sur son restaurant qui a ouvert ses portes en juin 2016. Zoya, c’est la définition même du mot passionnée. Il suffit de l’entendre parler de voyage et de culture avec des étoiles dans les yeux pour tomber sous le charme de sa personnalité. Née en Afrique de parents africains et portugais, elle a vécu en Europe avant d’arriver à Montréal il y a une dizaine d’années. Portant un véritable amour à tout ce qui concerne le continent africain, nous avons adoré en apprendre plus sur cette région que nous connaissions si peu. Cette étudiante en mathématique a délaissé momentanément les chiffres pour s’associer avec sa mère et son frère dans le but d’offrir aux habitants de Montréal une expérience culinaire leur permettant une harmonie de différentes ethnicités dans un même plat. Leur mot d’ordre ? Quand on veut faire passer un message, rien de mieux que de le faire autour de la table.

C’est aussi fascinant d’écouter Zoya nous expliquer à quel point certaines villes africaines sont cosmopolites et combien l’Afrique n’est pas seulement un continent où l’on peut faire un safari entouré d’animaux. Ma conversation avec elle m’a vraiment donné envie d’en apprendre plus sur ces régions et sa culture. Nous aurions pu passer des heures à l’écouter, mais nous étions aussi impatientes de goûter au menu alléchant dont elle a pris le temps de bien nous expliquer. Répondant à toutes nos questions, nous avions toutes les informations en main pour faire notre choix, bien que tout semblait alléchant. Nous nous sommes toutes les deux laissées tentées par le potage aux patates douces et aux poireaux légèrement relevé et accompagné de chips plantains que nous avons combiné avec des brochettes de faux filets marinés 24 h aux saveurs d’abricot, curry et pili-pili grillés au charbon de bois servis avec sauce mojo à la coriandre et jus d’orange sur lit de laitue. Dès les premières bouchées, nous étions conquises ! Le potage était chaud, suffisamment épicé et vraiment goûteux. Quant aux brochettes, elles étaient tendres et savoureuses, le repas commençait décidément en force.

Pour le repas principal, après plusieurs hésitations, j’ai arrêté mon choix sur l’Exquise Québécoise, une mini-poutine au poulet composée d’un duo de frites de plantains et manioc, fromage Gouda fumé, fromage de chèvre, effiloché de poulet, bacon et sauté de légumes du marché. Quelle magnifique façon de combiner les saveurs et d’obtenir la parfaite symbiose entre la poutine du Québec et les saveurs africaines ! J’ai eu un véritable coup de cœur en bouche pour ce plat qui m’a surprise par sa texture et sa déclinaison. Un choix qui plaira aux amateurs de poutines qui ont envie de se laisser surprendre.

Ariane a décidé de se laisser tenter par Bagotville sous les tropiques, un gigot de chèvre du Saguenay braisé au curcuma et anis vert du Cameroun, rôti de légumes du marché, et purée de topinambour et banane plantain bien qu’elle mange très rarement de la viande maintenant. Partageant une partie de nos plats, je dois avouer que c’était la première fois que je mangeais de la chèvre et j’ai beaucoup apprécié son goût tendre un peu semblable à l’agneau, selon moi. Ces deux plats étaient vraiment copieux et nous étions vraiment impressionnées par la qualité de notre repas jusqu’à présent.

Me laissant rarement tenté par les desserts lorsque je vais au restaurant, ce fut complètement différent lorsque Zoya nous a présenté ceux qui constituent son menu. Ariane s’est laissée tenter par les beignets frits à la mangue et à la noix de coco tandis que j’ai porté mon choix sur la tarte tatin décomposée. Les deux desserts étaient accompagnés d’une crème glacée maison à la vanille. Complètement D-É-C-A-D-E-N-T ! Nous n’avions pas de mots pour décrire à quel point le tout était délicieux et réconfortant en bouche.

Mention spéciale à la carte des boissons qui offre beaucoup de choix des plus originaux, Ariane s’est laissé séduire par le Zambo qui est un cocktail composé d’Ungava, de sapinette, de sirop de noix de coco, de lime et de menthe. Un vrai délice pour les yeux et la bouche.

Virunga 13

Si le décor est chaleureux et propice aux conversations et à la proximité, on se doit de mentionner la conscience écologique des propriétaires, qui offrent des serviettes à main dans les salles de bain plutôt que du papier à mettre à la poubelle. Quand on dit que tout se joue sur des détails…

Finalement, Le Virunga est un gros coup de cœur pour nous, un véritable voyage culinaire des plus impressionnants. Nous vous invitons à le visiter lors de votre prochain passage en ville ou si vous avez envie de vivre une expérience gastronomique hors de l’ordinaire. Nous tenons à remercier Zoya pour sa grande hospitalité, sa passion contagieuse et son service hors pair.

Nous disons merci au restaurant Le Virunga qui nous a gracieusement offert le repas.

Toutes les photos sont de Ariane Martineau. 

Restaurant Le Virunga

851 rue Rachel Est

Montréal, QC H2J 2H9

514 504-8642

 

Pour en savoir plus sur Le Virunga, c’est ICI.

             

Des repas rapides et satisfaisants chez soi grâce à Cook it

food foodie bouffe faim cuisine

Suite au lancement du magazine Cook it, Judith, la fondatrice, nous a gentiment offert de tester quelques repas avec leur service de recettes et ingrédients frais livrés à domicile. Nous avons donc commandé 2 repas, ainsi qu’un plat prêt-à-manger afin de les préparer ensemble et les goûter. Nous devions donc faire des gnocchis au ricotta et un bol buddha vitaminé à l’aide des ingrédients amenés le jour-même. Le livreur livre le tout dans une boite de carton réfrigérée! On avait aussi commandé la lasagne en petite portion déjà faite dans des petits plats; parfaite pour les diners rapides! Puisque nous ne sommes pas de grandes cheffes cuisinières, il était primordial pour nous que ça puisse être simple et rapide, ce que Cook It promet d’ailleurs. Les instructions étaient claires et téléchargeables, au besoin, et c’était agréable de ne pas avoir à se compliquer la vie avec les portions, puisque tout arrive pré-mesuré.

 

food foodie bouffe faim cuisine food foodie bouffe faim cuisine food foodie bouffe faim cuisine food foodie bouffe faim cuisine food foodie bouffe faim cuisine

 

La moyenne de préparation semble tourner autour de 30 minutes et nous avons trouvé que c’est une bonne moyenne pour concocter des plats plutôt complexes. Le gnocchi nous a conquises et on en aurait pris encore plus! Miam! Malgré que nous ne soyions pas végétariennes, nous avons opté pour deux recettes qui le sont et elles ne donnaient pas leur place. On apprécie toujours qu’il y ait des options végé dans les restaurants, alors c’était un gros plus de voir qu’il y avait plusieurs possibilités sur le site!

Nous allons certainement recommander, surtout en sachant que le prix par portion tourne autour de 8-10$, ce qui revient moins cher qu’un repas acheté on-the-go et on ne parlera pas de restaurant! Pour ce qui est d’en commander pour remplacer son épicerie, ce n’est pas réellement une option pour tout le monde, mais, personnellement, on trouve que d’avoir quelques portions par semaine fait en sorte que les repas sont variés, santé et complètement délicieux!

Bon appétit!

 

Crédit photos : Ariane Martineau

 

 

 

ariane photographie cheveux verts portait  Dominique signature

Du Comfort Food : gourmand & délicieux

J’adore cuisiner, mais ça, je pense que vous commencez à le savoir ! Ce que j’aime cuisiner avant tout, c’est des plats réconfortants, comme on le dit si bien : du comfort food. Pour moi, il n’y a rien de plus jouissif qu’un dimanche relax avec un café à la main et un livre dans l’autre, bien installée sur mon fauteuil pendant qu’un bon repas est dans la mijoteuse et que son odeur délicieuse enveloppe l’appartement. Je ne suis pas compliquée à combler, hein ? En fait, j’aime cuisiner des repas qui sont chauds, gourmands et surtout, réconfortants. Je crois très fort qu’on peut vivre des émotions à travers la nourriture. Quoi de mieux qu’une bonne soupe quand on est malade ? Préparer un souper aux chandelles pour son ou sa partenaire ? Cuisiner une tarte aux pommes pour remercier quelqu’un ? Faire une grosse lasagne pour un repas à la maison quand il fait froid dehors ? Bref. Pour moi, cuisiner c’est créer des moments gourmands où les gens avec qui je mange sont heureux et profitent du moment présent, c’est-à-dire déguster un bon repas.

Je ne suis pas du genre à cuisiner des sushis, du tartare, du filet mignon ou des trucs comme ça. J’aime que ce soit des repas quand même simples à faire et surtout abordables. C’est pour ça que j’aime tant la mijoteuse, tu mets la viande, tu crées ta sauce, mets tes légumes, les épices et tu laisses cuire toute la journée. J’ai un gros faible pour les potages. L’automne, c’est le moment où je recommence à m’en cuisiner. C’est quelque chose que je mange seule à la maison avec mon chum qui n’aime pas ça et mon beau-fils qui finit toujours par choisir ce que son père va se faire pour ne pas avoir à manger mon potage. Bref. Mon favori c’est carotte, navet et patate douce. Je ne calcule jamais, j’aime improviser et goûter. Je trouve ça le fun d’avoir le contrôle sur ce que je cuisine et de me fier à mes sens. Ma recette est simple :

  • Navet ;
  • Patate douce ;
  • Carottes ;
  • Oignons ;
  • Ail ;
  • Bouillon de poulet ;
  • Épices ;
  • Crème de cuisson ;
  • Fromage feta.

Quantités au goût. Je m’assure d’avoir assez de liquide à la fin pour que ce ne soit pas une purée. Je mélange le tout au batteur à main. Je verse dans un grand bol, j’ajoute 2-3 feuilles de persils frais et du feta : MIAM !

Pour moi du comfort food, c’est surtout des recettes de grand-mère. Tu veux me faire plaisir et me cuisiner un repas ? Fais-moi une lasagne, un pâté chinois, du rôti de palette ou un potage. Je serai la fille la plus heureuse du monde entier. Pour ma part, j’aime cuisiner pas mal tout. Si ça passe au conseil (mon chum et son fils), je suis heureuse ! J’ai trouvé le moyen de cuisiner sans avoir le sentiment que c’est une corvée. Mon chum cuisine aussi, mais c’est mon moyen à moi de laisser mon esprit à off et de me concentrer à faire quelque chose que j’aime et qui a une fin. Tu cuisines, tu manges, tu fais la vaisselle, point. Rien de plus. C’est assez thérapeutique dans mon cas.

J’ai mes petites recettes habituelles comme ma lasagne triple fromages et épinards, mon pâté chinois aux petits pois, mon poulet aux ketchups, mon saumon Philadelphia, mon chili, ma compote et ma tarte aux pommes, mon potage carotte, navet et patate douce, etc. Mais, depuis quelques mois, j’aime tester de nouvelles choses et sortir de ma zone de confort. Dernièrement, j’ai fait mon premier jambon au sirop d’érable dans la mijoteuse et un mac and cheese. Mes deux hommes ont adoré et j’étais super fière de moi. J’ai souvent peur d’essayer de nouvelles recettes et que ce ne soit pas bon ou que je finisse par gaspiller plein de nourriture parce que j’ai manqué mon coup.

La cuisine, c’est un peu comme tout dans la vie, il faut se faire confiance. C’est ce que j’ai appris à faire et je crois que je ne vais pas cesser de vous parler cuisine. Déjà que j’ai une liste d’achats d’appareils Hamilton Beach d’entamée, je crois que je vais vous parler de mes réussites, en espérant vous inspirer, vous qui ne jurez que par le surgelé !

Sur ce, je vais aller couper des oignons pour mon souper et démarrer ma mijoteuse !

 Valérie_réviseure

 

Hamilton Beach : un étonnant brunch éphémère

Le 12 septembre dernier, Ariane et moi avons eu l’immense chance d’aller à l’événement Un étonnant brunch éphémère organisé par Hamilton Beach. En entrant, l’équipe nous a accueillies avec du café et du thé préparés avec des appareils de la compagnie. Par la suite, accompagnées de notre breuvage, une représentante de la compagnie Hamilton Beach nous a présenté l’ensemble des petits électroménagers qui étaient sur place. La majorité des items présentés étaient les nouveautés offertes dès maintenant en magasin ou en ligne. Disons que j’ai beaucoup apprécié mon moment passé entourée d’items de cuisine : moi qui adore cuisiner! On a pu connaître les particularités de chaque produit, ainsi que leurs caractéristiques qui font d’eux des éléments très intéressants à se procurer. J’ai vraiment été impressionnée par l’évolution de plusieurs produits que je connaissais déjà. Hamilton Beach est une compagnie qui s’adapte à la clientèle et qui a à cœur de créer des produits qui correspondent aux besoins des gens.

Crédit photo : Karine Caron-Benoit & Ariane Martineau

Suite à notre petite tournée, on a pu se régaler avec trois plats cuisinés par des cuisiniers du restaurant Le Pois Penché. Les plats étaient évidemment concoctés à l’aide des appareils Hamilton Beach, sur place. On a eu droit à une crêpe farcie à l’Italienne, un panini à l’Asiatique, une gauffre à l’Américaine, ainsi qu’une omelette à la Française. C’était délicieux et amusant de voir les cuisiniers à l’oeuvre et qu’on puisse se dire que : wow, moi aussi je peux faire pas mal la même chose chez moi si je m’achète un des appareils utilisés. Ceux-ci étant : la poêle à frire profonde en céramique, le four et grille-pain 2 en 1 et finalement, le grill-plaque de cuisson 5 en 1. Pour terminer ce super brunch, on s’est laissées tenter par de délicieux smoothies cuisinés presque sans bruit grâce au super mélangeur Sound Shield. Cet appareil est f-a-b-u-l-e-u-x, car il mélange les ingrédients et ne fait presqu’aucun son. J’ai presque envie d’en acheter un pour ma voisine d’en haut qui se fait des smoothies à 3 heures du matin! Je trouve l’idée géniale étant donné que c’est également un appareil parfait pour les mamans qui ne veulent pas réveiller bébé ou les enfants qui dorment.

Une chose que j’ai trouvée absolument géniale, c’est l’accessibilité des appareils. Les prix sont abordables si l’on compare avec d’autres marques. Pour un produit comme le batteur sur socle 7 vitesses, le prix m’a sauté aux yeux! C’est quelque chose que j’ai envie de m’acheter depuis très longtemps et c’est certainement un de mes prochains achats. Tous les produits Hamilton Beach ont leurs particularités et, Ariane et moi, avons eu plusieurs coups de coeur.

La Cafetière FlexBrex à double mode d’infusion (#49956C)

Crédit photo : Site internet Hamilton Beach

WOW! Je trouve cet appareil vraiment génial. C’est comme rendre la vie meilleure aux gens qui aiment le café. D’un côté, tu peux faire ton café individuellement dans une tasse régulière ou bien utiliser une tasse de transport qui vient avec la machine. Puis, de l’autre côté, tu peux faire 12 tasses de café, ce qui est l’idéal quand tu reçois. Au lieu d’avoir deux appareils séparés, tout est combiné dans un seul. En plus, il est abordable au prix de 129,99$.

Bouilloire en verre 1,7 litre (#40866C)

Crédit photo : Ariane Martineau

Ariane a eu un immense coup de coeur pour cette bouilloire en verre. C’est son fini de cuivre et sa teinte rose qui l’a attirée en premier, en plus d’être en acier inoxydable.

Casserole mijoteuse (#38528C)

Crédit photo : Ariane Martineau

Cet appareil m’a charmée. Je suis une grande fan de mijoteuse, il n’y a pas un seul week-end où je n’ai pas un plat en train de cuire dans ma mijoteuse. Mais, il y a des recettes que je n’aime pas trop faire dans celle-ci, puisque le format n’est pas très adéquat : un gâteau ou une lasagne. Mais quelle a été ma surprise en voyant cette merveille! Une mijoteuse de format rectangulaire peu profonde. J’en ai absolument besoin, je vais devoir ajouter cet item à ma liste de Noël.

Four et grille-pain 2 en 1 (#31156C)

Crédit photo : Ariane Martineau

Encore une fois, je suis impressionnée. C’est peut-être moi qui sort pas assez souvent de chez moi, mais cet appareil est super. Chez moi, j’ai un grille-pain et un petit four, ça prend de la place! La possibilité d’avoir un seul appareil qui fait deux choses, je trouve ça ingénieux. De plus, la fente du grille-pain est assez large pour griller des bagels et de grosses tranches de pain. On adore!

Batteur sur socle 7 vitesses (#63392, code différent selon la couleur)

Crédit photo : Ariane Martineau

Cet appareil est disponible en argent, bleu ou rouge, ce qui est super pour matcher un peu sa cuisine. Étant un gros appareil, les gens ont l’habitude de le laisser sur le comptoir. Comme mentionné plus haut, cet appareil est vendu à un prix plus que raisonnable. J’adore faire des pâtisseries et je n’ai pas le budget pour m’acheter ce type d’appareil maintenant, je pourrais économiser et me procurer celle-ci, couleur argent s’il-vous-plait.

Mélangeur à main ergonomique ErgoMix (#62667)

Crédit photo : Karine Caron-Benoit

ENFIN ! C’est toujours l’enfer quand je cuisine avec on batteur à main; j’ai mal aux mains et des fois j’abandonne tellement je souffre, comme quand je fais de la meringue. J’ai des soucis avec mes articulations et j’ai un début d’arthrite dans les poignets et les mains. Cet appareil est adapté et est ergonomique pour faciliter l’exercice. C’est absolument génial!

Spiraliseur électrique 4 en 1 (#70935C)

Crédit photo : Ariane Martineau

Ariane et moi, on s’est regardées quand la représentante nous a parlé de cet appareil. Il a 4 cônes trancheurs pour faire soit : spaghetti, linguines, fettucines et rubans. WOW, que ce soit pour des pâtes, des courges, des légumes ou peu importe l’ingrédient, c’est super.

Préparateur de gruau (#25502)

Crédit photo : Ariane Martineau

Comme vous l’avez su dans cet article ICI, Ariane adore le gruau et je dois avouer que moi aussi. Cet appareil est génial puisqu’il permet de faire cuire ton gruau en 20 ou 30 minutes. Il suffit de mettre tous les ingrédients, mettre la minuterie et aller te préparer le temps que ce soit prêt. Ariane, tu n’as plus d’excuses pour ne pas déjeuner le matin! Aweille, va t’en acheter un!

Mélangeur Personal Creations avec couvercle à boire (#51134C)

Crédit photo : Ariane Martineau

J’étais si heureuse de les voir en présentation, ces petits mélangeurs trop mignons. C’est la collection offerte chez Walmart. Je me suis procureré cet appareil au début de l’été en bas de 20$ et je ne le regrette absolument pas. Mon beau-fils adore les smoothies et, puisque c’est un petit format, pas de gaspillage. Aussi, j’ai testé le café glacé : WOW! De la glace, du lait et tu ajoutes ton espresso fraîchement coulé et tu pars la machine. C’est délicieux et ça fait une mousse parfaite. Le couvercle a un petit embout qui fait en sorte que tu peux boire directement ton smoothie.

Bref, Hamilton Beach a vraiment une belle variété d’appareils adaptés à tous les besoins et aussi pour tous les goûts. C’est clairement des items à ajouter à sa liste de cadeaux de Noël ou même à offrir à ceux qu’on aime (message subtile ). Pour avoir plus de détails sur les produits, on vous invite à aller sur le site internet juste ICI ou vous abonner à la page Facebook ICI.

On souhaite remercier Hamilton Beach et l’équipe Kilicom Relations Publique pour le bel accueil et pour nous avoir fait vivre un merveilleux brunch. Merci également pour le cadeau qui nous sera bien utile!