J'aurais voulue être un artiste

J’aurais voulu être une artiste

Chacun d’entre nous a un talent.

Caché ou pas!
Qu’on l’ait déjà découvert ou qu’on soit encore à sa recherche.

Que ce soit la cuisine, l’agencement, la photographie ou même l’humour, il y a un petit quelque chose qui nous distingue.

Moi, mon talent c’est la créativité!

Mon esprit en déborde.
Dans l’écriture par exemple.
Les idées me mettent le grappin dessus et je les développe sous plusieurs angles jusqu’à trouver celui qui me convient le plus. Qui me rend fière.
Les mots me viennent en avalanche et je n’ai qu’à les saisir au passage, en les diversifiant, en les faisant jouer, en les mettant de l’avant.

Aussi, face à une situation problématique, je me débrouille vite, je retombe aisément sur mes pieds, prête à chercher la solution en usant d’idées nouvelles et disparates.

Les rimes, les énigmes et les devinettes sont des activités qui me fascinent et que je recherche pour nourrir mon cerveau assoiffé.

Or… j’aurais aimé être une artiste.
Transposer mes émotions et mes énergies en dansant ou en chantant.

J’aurais voulu être une artiste.
Une danseuse. Une valseuse. Une charmeuse.

La danse contemporaine m’hypnotise depuis toujours.
Le Monde semble s’arrêter dès que je vois un être danser. S’évader.
Souvent, je suis émue. Les larmes aux yeux. L’âme à fleur de peau.
Quelle chance que celle de pouvoir transcender les gens par des mouvements de pieds, de torse, de bras!
Quel délicieux présent que cela doit être d’épreindre l’essence de soi-même et d’en étaler tout autour de soi, en frétillant son corps, en l’utilisant pour crier silencieusement ses états d’âme.
Le contact est réel. Les ressentis sont tout aussi palpables.

J’aurais voulu être une artiste.
Une chanteuse. Une interprète. Une sirène.

Le chant, c’est poignant. C’est les tripes qui parlent.
J’en ai le souffle coupé. À chaque parole, à chaque note.
De la voix rauque, éraillée à la voix angélique, limpide comme l’eau claire.
Les frissons me parcourent le corps et l’âme tel un éclair électrique de 10 000 volts.
Mes membres sont immobiles, refusant de bouger et risquer de faire le moindre bruit qui viendrait fracasser le chant sublime qui bénit mes oreilles de parcelles de Ciel.
Quel cadeau gracieux que cela doit être pour les artistes de détenir le pouvoir de faire voyager les gens dans leur Monde, dans l’histoire qu’ils chantonnent, dans ce recoin reculé de leur être qu’ils nous ouvrent par désir de nous faire ressentir leurs joies et leurs peines dans leur Vie.
Une chanson c’est puissant!
Cela a la capacité de nous ramener à un souvenir bien précis de notre existence.
C’est comme une capsule temporelle.
Elle nous capture et nous remet dans l’émotion du moment, subitement.
On se projette dans une interprétation vocale, on s’y reconnaît.
On pleure de bonheur retrouvé ou de tristesse déterrée.

J’aurais voulu être une artiste.

Pas pour remplir des stades et vivre dans une demeure luxueuse.

J’aurais voulu être une artiste de salon, à peine.
Pour danser et chanter mon vécu.
Pour concevoir une œuvre théâtrale de mes mémoires.

J’aurais voulu être une artiste, mais je suis auteure.
Et je m’en console puisque que dans les écrits, je peux être celle que je veux!

Charline Ibarra
Sophia Bédard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *