La trilogie La Bête : puissant et addictif

C’était impossible pour moi de ne pas écrire un article sur cette trilogie que j’ai dévorée rapidement. C’est le 12 août dernier lors de la journée « J’achète un livre québécois » que j’ai décidé de me commander les 3 romans de David Goudreault, dont le dernier est sorti en avril 2017. Bon, je dois l’avouer, trop excitée de débuter ma lecture, j’ai commencé par le dernier sans le savoir. Oui. Ce n’est pas un mensonge. Comment j’ai fait ? Eh bien, ce n’est pas indiqué sur les couvertures, il faut donc bien lire l’endos des livres, surtout si vous débutez la trilogie dès maintenant. Je vous les ai mis en ordre de lecture dans l’image ci-bas. Bref. C’est vraiment à la fin du livre, il restait à peine 25 pages, que j’ai tourné le livre et que j’ai réalisé mon erreur. Je l’admets, j’ai pleuré. Je me disais que j’avais gâché cette œuvre. Pourtant, dès le début de ma lecture du premier livre, je suis rembarquée automatiquement en me laissant enivrer du personnage et de l’histoire.

Le personnage, c’est impossible de ne pas s’y attacher. Malgré ses gestes et ses opinions atroces, on apprend à l’aimer et on ne peut arrêter de lire. On veut toujours savoir ce qui va se passer. Ce que j’ai aimé, c’est que j’étais capable de m’imaginer les scènes, autant les lieux que les personnages et c’est quelque chose que j’apprécie grandement lorsque je lis un livre. C’est aussi ce que je déteste lorsque des films sont basés sur des livres, ça tue l’imaginaire que je me suis créé. J’aime dire que les images que j’ai imaginées au travers ma lecture font partie de mon expérience unique. Tout cela, je l’ai vécu à travers les mots de l’auteur et c’est à moi. Lire un livre c’est une expérience en soi. Pour ma part, je plonge dans l’histoire et deviens spectatrice des péripéties. C’est peut-être pour cela qu’en tournant la dernière page de la trilogie La Bête, j’ai vécu un deuil. Oui, j’ai eu du mal à penser à autre chose durant quelques heures.

David Goudreault est un auteur qui sait comment mettre en valeur un personnage, même si celui-ci n’est pas du tout l’image idéale qu’on se fait d’une personne. Le personnage est vulgaire, a des opinions très arrêtées (j’ai d’ailleurs eu quelques frissons suite à certaines d’entre elles), il est violent, mal éduqué, mais malgré tout, il s’exprime bien et a une culture générale affûtée. Malgré la noirceur du personnage, je l’ai aimé du début à la fin. Même si quelques fois j’avais envie de lui donner une claque au visage ou le brasser un peu, j’avais réellement envie qu’il s’en sorte.

C’est une trilogie à lire si vous souhaitez vous évader, sortir de votre quotidien et vivre une aventure avec un personnage absolument unique. C’est une lecture remplie de surprises, d’émotions et de suspense. C’est 3 livres dans lesquels on ne sait jamais ce qui va se passer (à moins de lire le dernier livre avant les 2 autres)! J’aurais adoré continuer de vivre dans cet univers qui malgré qu’il soit fictif, est réaliste sur plusieurs points.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *