Ariane Martineau·Articles mensuels·Folie d'Équipe·Folie intime·Folie mode & beauté·Jennifer Martin·Karine Caron-Benoit·Tous les articles

Raconte-moi ton bal de finissants

En ce mois de juin, nous avons eu envie de parler de la saison des bals de finissants qui arrivent bientôt en vous parlant de nos expériences personnelles. Nous avons toutes obtenu notre diplôme il y a quelques années déjà, mais c’est amusant de se replonger dans nos souvenirs pour vous raconter chacune notre petite histoire.

Pssst…On s’excuse d’avance pour la qualité de photos…on a dû chercher loin pour retrouver des souvenirs de cette époque 🙂

Je n’avais pas super envie d’aller à mon bal, je n’étais pas très populaire et je n’avais pas tant d’amis, disons juste que je n’étais proche de personne. Mon meilleur ami de l’époque avait changé d’école pour son secondaire, nous avons donc décidé d’aller chacun à nos bals. En plus, en venant au mien, il a pu profiter de sa soirée avec toutes les personnes avec qui on a fait notre secondaire. Mes parents ont été super, ils m’ont permis de profiter amplement de mon bal en m’offrant une robe, des chaussures, la coiffeuse, le maquillage, etc. L’expérience totale. Je ne voulais pas d’une robe de princesse, j’aimais bien le style ballerine alors c’est ce que j’ai choisi, mais ce fût difficile à trouver. Pour mes cheveux, j’ai dû refaire ma teinture puisque je les avais teints en noir et rouge. C’est avec ma couleur naturelle et plusieurs mèches que j’ai eu mon premier vrai look d’adulte et j’ai vraiment adoré. Le jour de mon bal, tout s’est bien passé pour la préparation sauf le maquillage : désastreux. La maquilleuse était assez âgée et je crois que cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas renouvelé ses techniques et ses tendances. Bref. Du brun et du bleu… j’ai pleuré. Ma mère m’a amené à la pharmacie et m’a acheté quelques produits de maquillage et j’ai pu corriger le tout et finir par un look complet.

Durant la soirée, on a eu du plaisir, on a pris plein de photos. J’ai tenté de me mêler à mes futurs anciens amis d’école. Je n’ai gagné aucun prix, je n’étais dans aucune nomination pour les « personnalités ». J’avoue que j’avais un peu hâte à la fin de cette soirée, j’en garde un souvenir vague. Ce que j’aurais à dire aux jeunes qui ont eu un peu de mal à traverser la vie au secondaire et qui se préparent pour leur bal, c’est simplement de penser à soi, s’habiller comme ils le veulent, pour eux, ne pas se forcer et se dire que la vraie vie commence après !

– Karine

Les fondatrices racontent leur bal de finissants

Je ne garde malheureusement pas un très bon souvenir de mon bal de finissants. Le garçon que je fréquentais à l’époque m’a laissé le jour de ma fête (le salaud) qui avait lieu un mois avant mon bal. J’ai donc demandé à un gars que je connaissais à peine de m’accompagner parce que je ne voulais pas y aller toute seule et lui voulait simplement tenter sa chance auprès d’une de mes amies en acceptant l’invitation. J’ai acheté une robe dont le dégradé de couleur me rappelait l’océan, mais qui n’avantageait pas nécessairement ma silhouette. J’avais l’air de ce que j’avais l’air tout au long de mon secondaire : une fille ni belle ni laide qui n’attire pas les regards. Le bal était correct sans plus, je n’étais évidemment pas dans le clan des populaires donc c’était facile de passer inaperçue. J’ai surtout souvenir d’avoir raté mon après-bal. Celui-ci avait lieu dans un camping à Rawdon où tout le monde buvait de l’alcool à profusion. J’ai commencé à ressentir des crampes prémenstruelles dès le début de la soirée et j’ai demandé les clés de voiture de mon amie pour aller m’allonger quelques minutes le temps que ça passe. Je suis tombée endormie et me suis réveillée seulement le lendemain ! Quand je suis retourné au site où avait lieu le bal, le party était fini, tout le monde avait l’air saoul mort couché sur le sol et j’avais manqué tout ce qui devait être considéré comme le meilleur moment du bal. Bref, je crois que c’est vraiment un événement surestimé, qui coûte cher pour rien et qui ne laisse pas toujours de bons souvenirs. Heureusement, je garde un merveilleux souvenir du bal de finissants du cégep de mon chum de l’époque (sur cette photo). Nous avions passé la fin de semaine à l’hôtel Chantecler, j’avais emprunté la robe d’une amie qui m’allait comme un gant et nous étions amoureux fous.

-Jennifer

Les fondatrices racontent leur bal de finissants

 

Ah le bal du secondaire ! En fait, j’ai assisté à deux soirées dans deux écoles différentes ; j’ai accompagné mon copain du temps à son bal ! Je portais une longue robe noire super simple, décolletée en V avec bretelles fines. J’avais opté pour un poncho rose léger chic pour donner du punch à mon look ! Encore à ce jour, je trouve que ce outfit était plutôt joli. Je n’ai jamais été très grosse robe de bal, avec bling-bling. Même à mon propre bal, j’avais un haut sans bretelles bleues en soie, avec une jupe blanche en soie et tulle lilas ! J’avais comme idée d’avoir une tenue originale et complètement unique, j’étais donc allée faire une tournée à Montréal (je vivais à Québec) et de beaux tissus avaient attiré mon attention. Par la suite, ma gentille maman avait cousu mon outfit ! Pour ajouter encore plus à mon look, j’ai demandé à une amie maquilleuse professionnelle de me créer un maquillage extravagant avec des lignes et une touche de brillant. J’ai aussi opté pour une coupe de 12 pouces de ma longue chevelure, pour une coiffure très courte. Pour ce qui est de la soirée comme telle, ce fut « correct ». J’ai aimé mon deuxième après-bal. Mais si tout était à recommencer, j’aurais sûrement d’autres idées en tête !

-Ariane

Les fondatrices racontent leur bal de finissants

Et toi, quel souvenir gardes-tu de ton bal de finissants ?

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *