À toi qui est sorti

À toi qui est sorti de ma vie aussi vite qu’il en est rentré, je dis merci.

Lorsque que je t’ai rencontré, j’étais fragile et sensible et tu le savais très bien. Tu as décidé de venir chercher mon cœur malgré les obstacles que je mettais sur ton chemin.

Tu m’as rendue à l’aise et fait croire que c’était pour durer. Je ne voulais pas te laisser entrer dans ma vie par peur que tu puisses tout ravager ce que j’avais réussi à construire de peine et de misère. J’avais peur, peur des sentiments que j’aurais pu éprouver, peur d’avoir mal à nouveau, peur du vide que l’on ressent lorsque tout est terminé.

Mais malgré tout, j’ai abaissé mes barrières et décidé de t’ouvrir mon cœur. De te faire une place même si tout autour était brisé. Et puis en un clin d’œil, tu étais déjà parti. Je n’étais pas prête à affronter cela de nouveau. Je n’étais même pas encore debout que l’on me remettait à genou. Mes fondations déjà pas solides se sont écroulées. Et mon cœur a flanché.

Mais malgré tout, je te dis merci. Merci car grâce à toi aujourd’hui, je suis plus forte. Grâce à toi, je sais que je peux surmonter les obstacles sur mon chemin. J’ai appris, appris que parfois les gens viennent et repartent aussi vite qu’ils sont arrivés et qu’il ne faut pas s’y accrocher si l’on veut avancer.

Malgré le si peu de temps où tu es resté dans ma vie, tu m’as fait apprendre sur moi. Je suis plus forte que je le croyais parce que maintenant, plus rien n’ébranlera mes fondations. Ni toi, ni personne. Malgré le fait que tu m’as laissée un goût amer et que tu as cassé un bout de plus sur mon cœur déjà meurtri. Je ne t’en veux pas. Peut-être que j’étais réellement la seule à voir le potentiel qu’il y avait entre nous, peut-être as-tu eu peur de la stabilité que j’aurais pu t’apporter ou peut-être que ton passé est revenu te chercher comme je le redoutais tant.

Je sais à quel point le passé peut venir jouer dans nos plus sombres émotions et briser tout notre présent. Je l’ai déjà vécu. Je sais à quel point c’est difficile de tourner la page, une page qu’on a tant aimée. Ce n’est jamais une chose facile de réapprendre à aimer et à vivre lorsqu’on a été déçue et brisée. J’ai été surprise de la vitesse à laquelle je me suis attachée à toi. Comme une sorte de coup de foudre non planifié. Je me suis attachée trop vite, oui, peut-être, mais tu as brusqué les choses pour qu’elles aillent aussi vite.

Aujourd’hui,  je continue de foncer comme une femme seule et forte, comme je le faisais avant que tu arrives. Je continuerai mon chemin et je te souhaite de trouver le tien.

Alors merci à toi qui est sorti de ma vie aussi vite qu’il en est rentré. Grâce à toi, j’ai appris à quel point ma force est immense.

Rébecca Séguin-labelle
Sophia Bédard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *