Ski de fond

Ski de fond : coups de cœur dans la grande région de Montréal

Vous trouvez que l’hiver est long? Étant donné qu’il reste encore quelques semaines à la saison froide, je vous partage ma façon de l’aimer (ou de l’amadouer) : pratiquer des sports d’hiver. Randonnée pédestre, raquette, patin, ski alpin et j’en passe. Je suis une adepte de ski de fond et je trouve que c’est un sport qui est accessible; on peut facilement le pratiquer qu’on habite en ville, en banlieue ou en campagne. Oui, ça prend de l’équipement : des skis de fond, des bâtons, des bottes appropriées et des vêtements pour l’extérieur. Une fois qu’on a ce qu’il faut, le choix des parcs qui offrent des sentiers tracés ne manque pas. Et c’est plutôt facile à apprendre, on n’a qu’à enfiler les skis et glisser un pied, puis l’autre, et c’est réglé!

Crédit photo : Josée Provost

Les gens de la grande région de Montréal connaissent sûrement le réseau des parcs-nature qui sont des aires naturelles protégées auxquelles il est possible de pratiquer plusieurs sports, dont, vous me voyez venir, le ski de fond. Ce qui est génial, c’est que l’accès est gratuit pour tous (que vous habitiez ou non sur l’île de Montréal). Il faut payer le stationnement si vous l’utilisez. Toutefois, l’accès aux sentiers de ski de fond, raquette, marche ou autre est gratuit.

Bien que le réseau compte 8 parcs, j’affectionne particulièrement celui du Cap-Saint-Jacques à Pierrefonds, situé dans l’ouest de Montréal. Avec ses sentiers boisés qui longent le bord de l’eau, on se croirait en pleine campagne. C’est à ce parc que j’ai fait mes premières sorties de ski il y a plusieurs années et j’ai appris à skier dans le sentier de la Tortue (2,4 km).

Récemment, j’ai fait une boucle qui parcourt le parc au complet et qui donne une belle vue sur la Rivière des Prairies et le Lac des Deux Montagnes. Le dénivelé est généralement plat, avec de légères pentes à quelques endroits. Chaque skieur va à son rythme, mais la distance d’environ 7 km m’a pris 1 h 30.

Autres parcs pour pratiquer le ski  de fond en dehors de Montréal :

Le parc linéaire le P’tit Train du Nord : l’ancienne voie ferrée qui reliait la ville de Montréal aux attraits des Laurentides (tsé, le fameux projet du Curé Labelle dans la série Les pays d’en haut?) a été aménagée en parc linéaire qui parcourt 232 km entre Bois-des-Filion et Mont-Laurier. Des sentiers de ski de fond sont tracés l’hiver et la route est cycliste l’été. J’aime bien le parcours entre Piedmont et Sainte-Adèle, d’environ 5 km, niveau débutant.

Mon coup de cœur : la Montagne coupée à Saint-Jean-de-Matha dans Lanaudière

Ce centre de ski de fond offre une belle variété de pistes avec ses 112 km de sentiers : les débutants et les experts trouveront leur bonheur. Les pistes vallonnées (niveau intermédiaire/difficile) donnent un point de vue formidable sur la région. L’Abbaye Val Notre-Dame y est accessible et on peut croiser des moines cisterciens à la boutique.

Bon à savoir :

Le réseau SÉPAQ offre des belles randonnées de ski de fond : Parc d’Oka, Mont-Saint-Bruno et plus. Certaines municipalités offrent gratuitement l’accès à des sentiers tracés l’hiver. C’est le cas notamment à Saint-Eustache avec le Sentier de ski de fond et de raquette Richard-Giroux, ou encore à Rosemère sur le terrain de l’ancien Club de golf de Rosemère. Renseignez-vous auprès de votre ville si des sentiers sont accessibles près de chez vous.

Je vous ai nommé quelques parcs que je connais; il y en a beaucoup plus qui peuvent vous offrir une balade en ski de fond. Profitez de ce moment pour déconnecter et vous ressourcer en pleine nature. Bon ski!

*IMPORTANT : Suite aux mesures prises pour contrer la COVID-19, pensez à vérifier si les parcs sont ouverts avant de vous y rendre.

josée provost
Sophia Bédard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *