Le bienle mal

Le bien, le mal

Un matin tout émue c’est la naissance de mon neveu que j’ai vécue

Et le soir c’est déçue, qu’on m’a prévenue du décès d’un enfant que j’ai connu

J’avoue ça m’a perdue

Ce n’est pas dans la logique des choses de vivre deux émotions aussi contradictoires

Dans ces moments-là, j’oublie qu’la vie n’a pas que deux couleurs

Le blanc et le noir

La joie abattue par la peur

Si j’avais réussi à faire un peu d’ordre dans ma tête en ce qui concerne l’échelle des émotions que la vie possède,

Y’a pu rien qui fait du sens quand tu fais face aux deux extrêmes

Le bien et le mal

Tué par balle, pour la première fois l’ange a vraiment fait face au démon

J’avais enfin réussi à croire que malgré les périodes de problèmes

C’est le blanc qui dominait sur le noir

Même des années dans le côté obscur,

Les dernières années que je viens de passer m’ont libérée de mes 4 murs

Prisonnière de la noirceur

Un rayon de soleil qui me réveille

Le malheur a disparu

Mon cœur a retrouvé toute sa couleur

Mais aujourd’hui j’ai vu arriver le pire des tueurs dans la lumière du plus beau bonheur

La vie, la mort chaque côté de la balance

Dans ma tête ça pas d’sens,

C’est un tourbillon de questions qui m’embrouille la vision

La balance penche sous la pression

J’ai vu de grandes ailes noires enflammées se refermer sur moi

Me plongeant, dans le néant

Caroline Ouimet
Sophia Bédard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *