S'évader dans les jeux vidéos

S’évader avec les jeux vidéo pendant le confinement

Le confinement que nous vivons à cause de la COVID-19 bouleverse notre quotidien et nous empêche de pratiquer nos activités habituelles. Toutefois, on peut voir du positif dans le fait d’être isolé des autres. On a dû annuler tous nos plans puisque notre vie sociale est sur pause, alors on se retrouve avec beaucoup de temps à tuer.

Crédit meme

Se retrouver avec autant de temps libre est une bénédiction pour les gamers (les joueurs de jeux vidéo). Enfin, je vais pouvoir terminer la quête que j’ai commencée il y a plusieurs semaines! L’aspect du temps est important : il faut jouer pendant des heures pour profiter de certains jeux vidéo. Et plus tu joues, plus tu avances et que tu veux passer à un autre niveau! Un peu comme quand on écoute en rafale la nouvelle saison d’une émission; tu en veux toujours plus. D’un regard externe, ça peut avoir l’air d’un cercle vicieux, mais quand tu trippes sur un jeu, c’est tellement le fun!

Le confinement a été très profitable pour ma quête dans le jeu Zelda : Breath of the Wild de la console Nintendo Switch. Vous avez sûrement déjà entendu parler de la saga du chevalier Link qui doit secourir la princesse; Nintendo a par ailleurs sorti 19 jeux de cette série depuis 1986 sur différentes consoles. Cette série est connue pour la profondeur de son scénario, la multitude de quêtes secondaires et sa trame sonore.

Crédit photo : Nintendo

La particularité que j’adore de cette version-ci est que le joueur passe les étapes dans l’ordre de son choix et découvre petit à petit le vaste monde dans lequel il est immergé. Je dois avouer que quand je me connecte au jeu, j’entre dans un monde où la peur de contracter un virus n’existe pas et ça fait franchement du bien de penser à autre chose!

Je m’attendais à passer beaucoup de temps seule puisque le mode de jeu est individuel (et c’est parfait en période de confinement), mais j’ai découvert la communauté de gamers et de fans de la série des Zelda. En quelques clics sur Facebook, j’ai rejoint des groupes de joueurs : des adeptes québécois et de partout dans le monde qui ont la même passion et qui partagent leurs astuces du jeu. La puissance des jeux vidéo est fascinante; je trouve que les groupes de gamers sont encore plus engagés que bien d’autres amateurs.

Quand on joue à un jeu vidéo comme Zelda, on s’implique émotionnellement à la quête. On s’attache aux personnages grâce à l’histoire captivante. Sans oublier la trame sonore qui est composée de chansons majestueuses et qui est souvent reprise par des orchestres de renommée. Nous vivons dans une période durant laquelle il est plus facile (et sécuritaire?) de circuler dans une forêt virtuelle plutôt  que de marcher dans les parcs puisqu’ils sont temporairement fermés.

Si ce n’est pas déjà fait, je vous invite à trouver ce « monde » dans lequel vous pouvez vous abandonner, le temps d’un instant. Que ce soit un jeu vidéo, une série télévisuelle, un film, un bon roman, bref, tout ce qui vous permet de mettre de côté ce qui se passe à l’extérieur avec la pandémie.

Crédit photo : Serge Chapleau, La Presse

https://www.lapresse.ca/debats/caricatures/202003/31/01-5267223-avant-la-pandemie-pendant-la-pandemie.php

https://www.lapresse.ca/affaires/techno/202004/16/01-5269648-la-pandemie-change-limage-des-jeux-video.php

josée provost
Sophia Bédard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *