Cinéma post-covid

Aller au cinéma en temps de pandémie

 ** Veuillez noter que le Gouvernement a annoncé la fermeture des cinémas dans la grande région de Montréal jusqu’au 28 octobre 2020 à cause de la pandémie. On vous invite à suivre l’actualité pour connaître tous les développements de ce côté. **

Aller au cinéma me manquait. Choisir le film qu’on va aller voir. Arriver plus tôt pour les bandes- annonces des blockbusters qui vont sortir des mois plus tard. Entendre le son des arcades. Sentir l’odeur du maïs soufflé et du beurre. Entrer dans la salle sombre. Choisir son siège le plus loin de l’écran et le plus centré possible.

Je suis allée au cinéma après des mois de confinement à regarder des films sur un téléviseur dans mon salon. J’étais bien consciente que l’ambiance festive et la foule habituelle n’y seraient sûrement pas, même un samedi soir. Pas grave, on voulait voir notre film d’action dont la date a
été reportée plusieurs fois à cause de la COVID-19.

Les salles de cinéma ont ouvert leurs portes au courant de l’été en suivant les règles sanitaires de la santé publique. Tous les employés sont masqués, des bornes de désinfectant à mains sont disponibles et la distance entre les groupes de personnes est obligatoire dans la salle. Pour s’assurer que les cinéphiles maintiennent un espace de minimum un siège avec leurs voisins, le nombre de billets par salle a été réduit considérablement. Par ailleurs, nous étions les seuls dans notre rangée et les autres personnes étaient assises (très) loin de nous. Petite astuce : achetez votre billet à l’avance pour vous assurer d’avoir une place. En plus, vous pouvez choisir la rangée et le numéro du siège, comme au théâtre! Ça vous garantit d’assister à l’heure que vous voulezet vous n’avez pas besoin de chercher un siège dans le noir.

Merveilleux! 


Bien qu’aller au cinéma signifie de rester dans une salle fermée avec des inconnus, je me suissentie en « sécurité » face à la contamination potentielle du virus. Mon expérience a étépositive vu qu’il n’y a pratiquement personne dans le cinéma. Les adeptes de cinéma que j’aicroisés ont tous été très respectueux des règles. Si on souhaite continuer à profiter de ce typed’activité, vaut mieux suivre les indications et éviter les maladresses ou le non-respect de mesures très claires et connues de tous.

Adieu ambiance festive qu’on aime tant des cinémas. Les arcades sont fermées, les services de restauration sont réduits au minimum et il n’y a aucun regroupement de personnes. Évidemment. Vous serez déçus si vous aimez l’expérience totale : aller en gang, acheter des nachos, des bonbons et du pop-corn, jouer aux arcades en attendant le film et choisir votre
siège en arrivant dans la salle est une expérience du passé, tellement 2019!

Crédit photo : Josée Provost

Aller au cinéma en temps de pandémie consiste à acheter son billet en ligne, porter son masque lorsqu’on entre dans le cinéma, se désinfecter les mains, faire scanner son billet électronique, se diriger vers la salle de cinéma, se désinfecter à nouveau les mains, s’assoir à son siège déjà
identifié, retirer son masque et profiter de la projection. Si un film vous intéresse et que vous hésitiez à aller au cinéma, je vous suggère d’y aller; j’ai trouvé mon expérience très positive.

Parmi les bandes-annonces avant notre film, une publicité du service de livraison Uber proposait de livrer du pop-corn du cinéma directement à la maison pour ceux et celles qui préfèrent rester chez soi. Est-ce le cinéma du futur?

josée provost
Sophia Bédard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *