Le paradigme sentimental

Fred parle de paradigme sentimental

Je me suis souvent laissé prendre à idéaliser ma vie en projetant une image de moi dans un futur pas si lointain, juste assez pour me dire que lorsque j’y arriverai, c’est à ça que j’aimerais ressembler ou être. Puis, je souris. Je ferme les yeux et laisse mon imagination tapisser mes pensées.

À la prochaine personne avec qui je serai en couple

à la prochaine personne avec qui je serai en couple

Je ne cherche pas, je sais qu’un jour je trouverai la personne, la bonne. La personne qui n’essaiera pas de comprendre, mais qui comprendra tout de même que je suis comme ça tout simplement. Puis, viendra le jour où moi aussi j’accepterai que je suis un peu différente, mais pas tant que ça. Parce qu’au fond, une relation, c’est jamais facile, et ce, pour tout le monde.

Mon amour, comment est-ce que je te dirais ben ça ?

Jen parle de son chum

Après presque 14 ans, comment est-ce que je peux te déclarer mon amour sans tomber dans les clichés et les histoires déjà exploitées 1001 fois au cinéma ? Comment est-ce que je peux trouver les bons mots sans avoir l’air d’un roman Arlequin ou d’une blonde des blondes dans un chapitre du livre Ces femmes qui aiment trop ?

Tomber sous le charme d’une allégorie

Est-ce qu’ils sont amis? Veulent-ils plus? Ce qui est beau dans cette histoire c’est l’amour, dans toutes ses formes. L’histoire décortique à la perfection les émotions des deux personnages à travers le bagage de vie de chacun d’eux, leurs évolutions, leur passé, leur présent, leurs personnalités, leurs habitudes, etc

Oui je le veux

Véronique parle de mariage

Une journée pour célébrer l’amour avec un grand A! Lire des vœux qui ont été écrits avec le cœur. Regarder la profondeur des yeux de celui qui fait battre mon cœur depuis tout ce temps. Celui que je trouve sexy et surtout habillé ainsi.

On a testé Tinder…en couple 4ème partie

Jen parle de son expérience sur Tinder

Je ne veux pas être la première à lui parler. J’ai peur un peu, on dirait. J’ai peur de passer pour une fille pressée, pour une fille désespérée ou tout simplement peur de recevoir une photo de pénis tout de suite en partant (oui, oui, paraîtrait que ça arrive sur Tinder). Bref, je ne sais pas du tout à quoi m’attendre alors je n’ose pas lui écrire.

Si je te disais

si je te disais

C’est vrai que je vous trouve beaux et complices quand je pose les yeux sur vous. Tes petites mains autour de son cou me charment et lui aussi, ça le fait craquer. De le voir aussi amoureux de toi, ça me rend heureuse et épanouie, parce que sincèrement je n’aurais pas pu choisir meilleur père que lui. Mais ton papa, mon chum, il me manque…