Se mettre au hygge

Se mettre au Hygge

Alors que c’est la folie pour Marie Kondo sur Netflix, sous mon toit, on vit plutôt la tendance Hygge.

Se prononçant Ouga, le Hygge nous arrive tout droit du Danemark et nous suggère un mode de vie plus simple, sans tomber dans l’ultra-minimalisme. Le Danemark, tout comme le Québec, a plusieurs mois d’hiver, de journées plus courtes en ensoleillement et de froid. Malgré cela, il s’agit d’un des peuples les plus heureux du monde selon l’ONU (3e position en 2018, 1ère position en 2016).

J’en avais vaguement entendu parler dans les dernières années, mais c’est bien l’hiver dernier (2017-2018), après être tombée sur le livre «Comment je me suis mise au Hygge» de Sigrid Olsen-Bergeër, qu’un véritable coup de coeur s’est déclenché.

Se mettre au Hygge

Source

Dans le concret, ça veut dire quoi? Ça veut dire dans un état de bienveillance envers soi, envers la vie, de voir le beau dans les petits détails et prendre le temps d’apprécier ce qui nous arrive. En gros, c’est cultiver la gratitude, en faisant des choix sains pour le corps, pour l’esprit et pour la planète. Ça veut aussi dire vivre simplement, mais dans du beau et confortable, de manger des aliments frais et locaux le plus possible, cuisiner soi-même et s’éclairer aux chandelles ou de lumières chaudes et tamisées. Ce sont les textures douces et moelleuses, faire place au fait-main, à la nature, sans tomber dans l’excès de possessions.

Se mettre au Hygge


Un exemple d’une belle journée Hygge? Ce serait un dimanche matin où tout le monde reste en pyjama douillet et pantoufles chaudes, réunis autour d’un bon déjeuner préparé avec amour : des crêpes avec des fruits frais et du sirop d’érable, des croissants sortis du four, du yogourt maison, des effluves gourmands et des assiettes qui ouvrent l’appétit. Après ce bon repas, aller jouer dehors tous ensemble, préférablement une sortie en plein-air, comme une marche en forêt. Nous pourrions en profiter pour faire un bonhomme de neige ou tout simplement remplir nos poumons d’air frais et regarder la neige tomber. Ensuite, pour réchauffer nos belles pommettes rouges, revenir à l’intérieur autour d’un bon chocolat chaud ou d’une soupe mijotée, emmitouflés de couvertures molletonnées.

Oui, ça prend un certain degré de préparation et d’organisation, ça prend aussi du temps, ce qui nous fait cruellement défaut dans notre société actuelle. Mais justement, je crois qu’il est temps de peser sur pause et profiter de la vie maintenant. Le Hygge, ça me donne envie de prendre ça mollo, de profiter du moment présent avec les gens que j’aime. Alors, je m’organise pour faire de bonnes quantités de nourriture en avance, je trouve des recettes réconfortantes mais faciles et rapides à réaliser quand-même. Comme ça, j’arrive à avoir des repas préparés avec amour, sans y perdre toute ma journée.

Quelques trucs Hyggelig (adhectif de Hygge) :
– des jetés ou couvertures laissées à portée de main sur le sofa ;
– des pantoufles en vrac pour la famille et les invités ;
– éteindre la télévision et autres écrans ;
– allumer des chandelles ;
– avoir une pile de beaux livres à consulter ;
– mijoter une soupe, cuire un pain ou des biscuits ;
– décoration simple, mais aux couleurs chaudes ;
– le bois ;
– habillement confortable ;
– vivre simplement ;
– posséder peu, mais des objets de qualité, préférablement fabriqués par vous ou localement ;
– etc.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur le Hygge, Wikipédia vous fait une belle présentation ICI.

Sinon, il existe plein de blogues sur le sujet ou des inspirations sur Instagram et Pinterest.

Prendre le temps de prendre le temps. C’est ma nouvelle devise, je pense. J’espère que ça vous aura un peu inspiré. Pour moi, quand je m’y met sérieusement, ça baise énormément mon niveau de stress, je me sens plus légère et pleine de gratitude. Vous m’en redonnerez des nouvelles!

Catherine Duguay




1 commentaire sur “Se mettre au Hygge”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *